•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Baisse marquée dans les magasins, malgré le vendredi fou

L'enseigne du centre commercial Place de ville.

Les rabais du vendredi fou n'auront pas attiré autant de clients que prévu (archives).

Photo : Radio-Canada / Nicolas Lachapelle

Félix Lebel

En cette journée du vendredi fou, la pandémie semble avoir eu un impact négatif sur plusieurs commerces au détail de la Côte-Nord, qui voient une chute nette de l’achalandage en comparaison avec les années passées.

Plusieurs commerçants de Sept-Îles notent une baisse de 20 à 50 % de leurs ventes.

Pour certaines boutiques, la pandémie aurait fait migrer une partie de leurs ventes vers le commerce en ligne.

Oui, ça bouge, mais beaucoup moins que les années passées, on voit vraiment la différence entre 2019 et 2020 dans l’achalandage et dans les ventes, explique Joannie Forget, gérante de la boutique de lingerie La Vie en Rose de Sept-Îles. Je sais que nous, pour la compagnie, il y a beaucoup d'achats en ligne. Les gens préfèrent rester chez eux, dans le confort, pour magasiner.

Même son de cloche du côté de la succursale de Sports Expert de Sept-Îles, qui remarque une baisse des ventes du vendredi fou. Le propriétaire, Christian Boudreault, a pourtant prolongé la période des soldes en comparaison avec l’année dernière. Il voulait ainsi limiter les attroupements en magasin pour respecter les mesures sanitaires.

Il est tôt pour vraiment avoir des chiffres fiables, mais je m’attends à avoir 20 à 25 % de moins que l’année passée .

Christian Boudreault, propriétaire du Sports Expert de Sept-Îles

Pour Anne Lejeune de la boutique de vêtements Le Grenier, le confinement des personnes âgées a porté un coup très dur à la compagnie.

Notre clientèle ici, ce sont les personnes âgées. À la Résidence des Bâtisseurs, ils ne peuvent plus vraiment sortir et ça a un impact. Les partys de compagnie, il n’y en a pas cette année, alors les dames ne s’habillent pas non plus. Ça a un gros impact sur notre chiffre de ventes. C'est très difficile cette année.

Parmi les exceptions à cette baisse d’achalandage, la librairie Côte-Nord de Sept-Îles, elle, ne remarque pas de réduction de ses ventes cette année.

La Librairie Côte-Nord, à Sept-Îles.

La Librairie Côte-Nord, à Sept-Îles (archives)

Photo : Radio-Canada / Éloïse Demers-Pinard

Le vendredi fou a amené son lot de clients, qui respectent bien les consignes sanitaires, selon la propriétaire de la boutique, Valérie Morais.

On est à peu près aux mêmes ventes que l’année passée. On ne savait pas trop à quoi s’attendre évidemment, mais je pense qu’il y a un bon roulement, explique-t-elle. On voit une bonne différence avec le Black Friday, ça joue sur notre inventaire des fêtes, il faut vraiment le prévoir.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !