•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Grand propriétaire foncier, le Yukon met en vente de nouveaux terrains résidentiels

Carte géographique identifiant les parcelles de terre.

Les parcelles de terre mises en vente peuvent être identifiées sur une carte interactive publiée sur le site Internet du gouvernement.

Photo : gouvernement du Yukon

Radio-Canada

Le gouvernement du Yukon a annoncé la mise sur le marché de 262 terrains résidentiels, multi résidentiels et commerciaux à Whitehorse et dans les environs.

Il s'agit de la plus grosse offre de lotissements jamais mise sur le marché par le gouvernement selon le ministre des Services aux collectivités John Streicker.

Le gouvernement représente le plus grand propriétaire foncier au territoire, alors que la Première Nation Kwanlin Dün est le plus gros propriétaire foncier privé de la capitale.

Quelle journée excitante! Nous lançons aujourd'hui le processus pour la vente par tirage au sort et par appel d’offres du plus grand nombre de parcelles encore jamais mise en vente à Whitehorse.

John Streicker, ministre des Services aux collectivités

La population de la capitale, a poursuivi le ministre en conférence de presse jeudi, augmente de façon continue avec 33 000 résidents dont les besoins en matière de logements se font pressants.

La mise sur le marché représente les plus récentes phases de développement du quartier résidentiel Whistle Bend. Les parcelles au prix d’environ 150 000 $ pour un demi-hectare prévoient la construction de résidences unifamiliales, de maisons en rangée ou de logements multifamiliaux.

Comme à son habitude, le gouvernement procède par tirage au sort ou appels d’offres pour disposer de ses nouveaux terrains. Les intéressés ont ainsi jusqu’au 7 janvier pour soumettre leur demande avec les frais non remboursables exigés. Le tirage se tiendra en ligne la semaine suivante.

Aucun profit, assure le territoire

Le gouvernement du Yukon assure que la vente des terrains ne génère aucun profit pour les coffres publics, bien que le prix courant soit pris en considération.

Il s’agit plutôt, disent les responsables, de recouvrer les frais de développement encourus sur trois ans et qui couvrent la conceptualisation, l’arpentage et les infrastructures, comme l’aqueduc et les égouts, de même que la construction des routes et des trottoirs.

Cinq parcelles rurales non développées d’un hectare chacune sont également mises en marché dans le secteur de Hidden Valley au montant de 250 000 $.

Des travailleurs de la construction sur un chantier.

Le quartier résidentiel Whistle Bend de Whitehorse est en développement depuis 2012.

Photo : Radio-Canada / Claudiane Samson

Le président de l’association immobilière du Yukon, Marc Perrault, pour sa part, croit que ces prix demeurent trop élevés.

Pour aider à faire de l’immobilier plus disponible à ceux qui ont de la difficulté avec du financement ou acheter des maisons à prix modique, ça n’aide pas, non.

Marc Perreault, président, association immobilière du Yukon.

Lors de la dernière mise en marché par tirage au sort, 244 personnes ont indiqué leur intérêt pour les 55 parcelles offertes.

Pas de construction avant l’été

Le secteur de l'immobilier clame depuis longtemps que la pénurie de logements et la hausse du prix de l’immobilier s'expliquent par la pénurie de terrains. Marc Perreault souligne toutefois que les Yukonnais devront être patients.

Chaque fois que des terrains sont disponibles pour le public, c'est de bonnes nouvelles, mais c'est [dommage] que le [choix du moment] n’est pas le meilleur parce que là on est rendu à l'automne et rien ne se passer avant de printemps [...] parce que le sol est gelé.

Une rue se dirige vers des maisons en construction avec des montagnes en arrière-plan.

Le quartier Whistle Bend de Whitehorse est le plus récent projet de lotissement résidentiel et commercial de la ville et devrait accueillir 8000 habitants une fois terminé.

Photo : Radio-Canada / Claudiane Samson

Le président croit qu’une offre de parcelles au début de l’automne aurait été plus profitable. De fait, le ministre John Streicker a affirmé que c’était l’intention du gouvernement.

Malgré la pandémie, nous n’avons pas pris beaucoup de retard sur l'échéancier prévu. La préparation des parcelles et leur mise en vente par tirage au sort auraient dû être faites plus tôt cet automne.

Les futurs propriétaires devront ainsi attendre le dégel avant de pouvoir mettre en chantier les constructions, explique Marc Perrault, qui ajoute que les bâtiments seront prêts, au plus tôt, à l’automne prochain.

Le quartier Whistle Bend compte environ 2000 habitants, les promoteurs anticipant une population de 8000 personnes une fois tout le quartier développé.

Bannière promotionnelle avec le texte : Explorez les histoires du Grand Nord, ICI Grand Nord

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !