•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les télécabines du Mont-Sainte-Anne inaccessibles à l'aube de la saison

Le début de la saison pourrait également être repoussé de quelques jours.

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Des télécabines au Mont-Sainte-Anne

Au lendemain de l'arrêt des télécabines, c'est toujours l'incompréhension au Mont-Sainte-Anne

Photo : Radio-Canada

Kassandra Nadeau-Lamarche

À une semaine de l’ouverture de la saison de ski au Mont-Sainte-Anne, la Régie du bâtiment du Québec n’a toujours pas donné son feu vert à la mise en service des télécabines. La direction du Mont-Sainte-Anne a toutefois bon espoir que les télécabines fonctionneront d'ici la mi-décembre, mais la Régie du bâtiment du Québec ne veut pas avancer de date.

Selon Hugues Leclerc, directeur du marketing et des communications à la station de ski, des essais sur les télécabines réparées débuteront le 4 décembre, la veille de l’ouverture planifiée.

C’est à la suite de ces tests que la direction pourra obtenir un certificat de conformité. Ce certificat sera soumis à la Régie du bâtiment, qui pourra finalement permettre la mise en marche des télécabines.

La direction du centre de ski a bon espoir d’obtenir le feu vert d’ici la mi-décembre. 

Hugues Leclerc

Hugues Leclerc est directeur du marketing et des communications pour les stations de ski Stoneham et Mont-Sainte-Anne.

Photo : Radio-Canada

Les télécabines sont inutilisables depuis la saison dernière, deux accidents ayant forcé sa mise en arrêt temporaire.

Depuis, des travaux ont été effectués sur la remontée mécanique. Tous les correctifs ont été apportés, on a bon espoir d’obtenir ce certificat-là, assure Hugues Leclerc. 

En octobre dernier, Maxime Cretin, directeur général pour la région de l'est pour Resorts of the Canadian Rockies (RCR), propriétaire de la montagne, envisageait la possibilité que les télécabines ne soient pas en marche dès le début de la saison. Nous avons comme objectif que les télécabines soient accessibles à nos skieurs dès le 5 décembre, mais nous ne pouvons le garantir, expliquait-il.

Trois ambulances et une voiture de police se trouvent devant le pavillon d'accueil.

Deux accidents de télécabines sont survenus au Mont-Sainte-Anne l'hiver dernier.

Photo : Radio-Canada / Marie-Pier Mercier

Un détour pour atteindre le sommet

Sans les télécabines, les skieurs et planchistes devront utiliser deux remontées mécaniques distinctes pour atteindre le sommet de la montagne, ce qui peut prendre jusqu’à 60 minutes dans certaines circonstances. Ça va opérer avec « la bulle » dans le fond, et « la tortue » qui vont monter les gens au sommet et ils vont avoir une voie de sortie au sud pour redescendre à la fin de la journée, indique le porte-parole de la station de ski. Cette voie de sortie est prévue par la piste la Pichard.

Ouverture possiblement retardée

Puisque la télécabine ne pourra permettre aux clients de redescendre à la fin de leur journée, la direction doit rendre accessible une piste du versant sud. L’usage de neige artificielle est donc requis. Toutefois, dame nature doit aussi se mettre de la partie pour s’assurer que la piste soit praticable d’ici le 5 décembre. Sans bordée de neige suffisamment importante, il se pourrait que l’ouverture soit repoussée de quelques jours, voire d’une semaine. 

Les abonnés du Mont-Sainte-Anne ont jusqu'au 19 décembre pour se faire rembourser leur abonnement s'ils le souhaitent. Par contre, ils ne pourront pas l’avoir utilisé au préalable. 

Avec des information d'Olivier Lemieux

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !