•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : les districts de Kenora et de Rainy River passeront au jaune

La façace d'un bureau de santé publique.

Le Bureau de santé du Nord-Ouest a rapporté 41 cas depuis le début de novembre, dont 21 dans la dernière semaine.

Photo : Radio-Canada / Miguel Lachance

Radio-Canada

La province a annoncé que la circonscription sanitaire du Nord-Ouest, qui regroupe les districts de Kenora et de Rainy River, passera en zone jaune lundi prochain, en raison de la hausse de cas dans le secteur de Kenora.

Kenora et les environs comptent 20 cas actifs, dont 3 qui ont été annoncés vendredi.

Les secteurs de Dryden-Red Lake et de Sioux Lookout comptent un cas actif chacun.

Le district de Rainy River, frontalier avec le Minnesota, en compte également un.

Au total, le bureau de santé a confirmé 112 cas depuis le mois de mars, en excluant 3 personnes qui n'étaient pas dans la région lorsqu'elles ont été déclarées positives.

La Dre Kit Young Hoon, médecin hygiéniste du Bureau de santé du Nord-Ouest, souligne que la plupart des cas des derniers jours sont des personnes qui ont été en contact avec d’autres cas connus.

Kit Young Hoon.

La Dre Kit Young Hoon s'inquiète de l'augmentation soudaine des cas à Kenora.

Photo : Service de santé publique du Nord-Ouest de l'Ontario

La Dre Young Hoon demande aux résidents de la région de redoubler d’efforts pour freiner la propagation du virus.

La désignation jaune, ou protéger , fixe des limites de 10 personnes à l'intérieur et 25 à l'extérieur lors des rassemblements privés.

Les événements publics sont limités à 50 personnes à l'intérieur ou 100 à l'extérieur.

Les restaurants doivent placer les tables à deux mètres de distance ou placer des barrières entre les tables.

La liste complète des restrictions est disponible sur le site web du gouvernement. (Nouvelle fenêtre)

Notre dossier : La COVID-19 en Ontario

La circonscription sanitaire du Nord-Ouest rejoint celle du district de Thunder Bay, en jaune depuis lundi dernier, et le territoire de Santé publique Sudbury et districts, qui a changé de couleur le 16 novembre.

Le Bureau de santé du district de Thunder Bay a par ailleurs annoncé 10 nouveaux cas aujourd’hui, ainsi que 9 guérisons, portant le nombre de cas actifs à 68.

Après l'hôpital plus tôt cette semaine, la Ville de Thunder Bay a annoncé à son tour des mesures plus strictes en lien avec les déplacements hors de la région.

À partir de lundi, l'accès aux bâtiments municipaux ne sera pas permis pour les personnes qui ont voyagé à l'extérieur du Nord-Ouest de l'Ontario pendant les 14 derniers jours.

La Dre Janet DeMille, médecin hygiéniste du Bureau de santé du district de Thunder Bay, recommande fortement d'éviter les déplacements non essentiels.

Deux cas dans le Nord-Est

Le Bureau de santé du district de North Bay-Parry Sound a ajouté deux cas vendredi à son bilan, et recense maintenant 16 cas reliés à une éclosion à l’Université Nipissing, soit 10 de plus depuis mardi.

Dans la région de Sudbury, qui a connu une flambée de cas de COVID-19 plus tôt ce mois-ci, l’annonce des plus récentes infections confirmées remonte à mercredi.

Santé publique Sudbury et districts compte 13 cas actifs en date de mercredi.

Le bilan est également stable dans les circonscriptions sanitaires d’Algoma, de Timiskaming et de Porcupine.

Le Bureau de santé Porcupine, qui couvre entre autres Timmins, Kapuskasing et Hearst, n’a d'ailleurs pas rapporté de nouveaux cas depuis une semaine.

Les Services de santé du Timiskaming ont pour leur part annoncé la fin de l'éclosion à la mine Young Davidson. Les six personnes déclarées positives en lien avec l'éclosion sont maintenant guéries.

Cette situation aurait pu être bien pire, et c'est pourquoi nous devons tous continuer à appliquer les mesures de santé publique, a déclaré le Dr Glenn Corneil, médecin hygiéniste par intérim des Services de santé du Timiskaming.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !