•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plus de deux ans en prison pour Jordan Gaudet

La façade du palais de justice de La Sarre, l'hiver.

Le palais de justice de La Sarre (archives)

Photo : Radio-Canada / Alexia Martel-Desjardins

Radio-Canada

Jordan Gaudet a été condamné à deux ans et demi de prison pour des crimes de nature sexuelle. Sa peine a été rendue ce matin au palais de justice de La Sarre.

Le jeune homme de 19 ans a été reconnu coupable de divers chefs d’accusation, dont ceux d’avoir commis des violences sexuelles sur une personne mineure et d’avoir exhibé ses organes génitaux à des fins d’ordre sexuel.

Ces crimes ont eu lieu pour la plupart lorsque l’accusé avait moins de 18 ans, mais il aurait continué quelques mois après avoir atteint la majorité.

Pour tous ses chefs d’accusation, Jordan Gaudet écope de plus de 80 mois d’incarcération. Il purgera toutefois ses peines de manière concurrente pour une période de 30 mois en prison.

Les conséquences sérieuses tant sur la victime que sur la famille commandent une peine sévère, a affirmé le juge.

Le juge a aussi émis plusieurs ordonnances, dont l’interdiction d’entrer en contact avec une personne de moins de 16 ans pendant 10 ans.

Après l’énoncé de la peine, l’avocat de la défense Me André Levasseur a demandé s’il était possible de modifier cette interdiction pour que Jordan Gaudet puisse être en contact avec une personne de moins de 16 ans sous la supervision d’un autre adulte.

Le juge a répondu par la négative, affirmant qu’il avait terminé son jugement. Si vous n’êtes pas content, vous savez quoi faire, a-t-il dit.

Parmi les facteurs aggravants, le juge a mentionné le nombre élevé d’agressions, le fait d’avoir usé d’un abus de confiance, le refus de l’accusé de se soumettre à un suivi et les impacts dévastateurs des crimes sur la victime et sa famille.

Le plaidoyer de culpabilité, l’absence d’antécédents judiciaires et la collaboration de l’accusé durant l’enquête policière ont été considérés comme des facteurs atténuants. Jordan Gaudet reconnaît avoir commis ces crimes. Cependant, le juge a cité le rapport d’expert qui indique que l’accusé tend à minimiser l’abus de pouvoir qui caractérise les infractions.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !