•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Centre Rogers pourrait être démoli puis reconstruit

Vue de l'intérieur du Centre Rogers, qui comprend un terrain de baseball.

Les Blue Jays de Toronto disputent leurs matchs locaux au Centre Rogers depuis l'ouverture du stade en 1989.

Photo : La Presse canadienne / Carlos Osorio

Radio-Canada

Des discussions entre diverses parties au sujet de l'avenir du Centre Rogers, le stade de baseball hôte des Blue Jays de Toronto, sont en suspens en raison de la pandémie de COVID-19.

Rogers Communications, le propriétaire des Blue Jays de Toronto, affirme qu'il explorait ses options concernant l'avenir du Centre Rogers avant la pandémie, mais la COVID-19 l'a mené à mettre ses plans en veilleuse.

Avant la pandémie, nous explorions des options pour le stade, mais cette année, notre objectif premier a été de garder nos clients connectés et nos employés en sécurité, alors il n'y a pas de mise à jour à offrir concernant le Centre Rogers présentement, a fait savoir un porte-parole du géant des télécommunications.

Le quotidien The Globe and Mail rapportait, vendredi matin, que Rogers étudiait la possibilité de démolir le domicile des Blue Jays au centre-ville de Toronto pour en construire un nouveau sur les fondations de la partie sud du stade actuel.

Le propriétaire de l'équipe de baseball torontoise et la firme Brookfield Asset Management souhaiteraient également développer des tours d'habitation sur les fondations de la partie nord du Centre Rogers, d'après ce que des sources anonymes ont confié au quotidien torontois. Radio-Canada n'a pas été en mesure de confirmer ces informations.

Brookfield n'a pas voulu commenter le dossier. Les Blue Jays de Toronto s'en sont tenus à la réponse de Rogers.

Le Centre Rogers, d'abord nommé le SkyDome, a été inauguré en 1989. Situé aux abords de la tour CN en plein cœur du centre-ville de la Ville Reine, il peut compter jusqu'à 53 000 places assises.

Les discussions ont commencé il y a un an

Vue du centre-ville de Toronto depuis les îles de Toronto.

Le Rogers Centre se démarque parmi les gratte-ciels à Toronto.

Photo : La Presse canadienne / Frank Gunn

Le conseiller municipal Joe Cressy a confirmé à Radio-Canada qu'il y a un an, Rogers, Brookfield et les Blue Jays ont contacté la Ville de Toronto pour entamer une discussion concernant le futur du Centre Rogers dans des termes généraux.

Je n'ai rien entendu de plus depuis le début de la pandémie de la COVID-19, a-t-il écrit dans un courriel.

M. Cressy a toutefois souligné que si et quand Rogers, Brookfield et les Blue Jays seront prêts à reprendre ces discussions, il veillera à ce que les fonds publics ne soient pas utilisés pour la revitalisation du stade.

La construction du Centre Rogers avait débutée en 1986 et coûté près de 600 millions de dollars canadiens. Les contribuables avaient épongé la majeure partie de la facture. Le stade avait été vendu à Rogers en 2004 pour seulement 25 millions $.

En 2018, le commissaire du baseball majeur, Rob Manfred, avait qualifié le Centre Rogers d'obsolète. Bien que le bâtiment soit fondamentalement solide, je pense qu'il a besoin d'une mise à jour pour le rendre aussi économiquement viable que possible, avait-il alors déclaré à des journalistes avant un match à Toronto.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !