•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Jean Marc Dalpé sera membre de l'Ordre du Canada

Jean Marc Dalpé devant un micro.

L'écrivain et dramaturge Jean Marc Dalpé sera membre de l'Ordre du Canada (archives).

Photo : Radio-Canada / Olivier Paradis-Lemieux

Ezra Belotte-Cousineau

La gouverneure générale, Julie Payette, a annoncé 114 nouvelles nominations au sein de l’Ordre du Canada, dont l'écrivain qui a longtemps travaillé et vécu à Sudbury Jean Marc Dalpé.

C'est pour souligner sa contribution à la littérature et au théâtre francophones, à la fois sur scène et sur papier que le dramaturge né à Ottawa a été sacré membre de l'Ordre du Canada.

M. Dalpé, qui a appris la nouvelle la semaine dernière, ne s’attendait pas à un tel honneur. Dans d’autres circonstances, on sait qu’on est en lice pour des prix, mais ça, ça sort un peu de nulle part.

C’est évidemment une agréable surprise, ajoute-t-il.

C’est une reconnaissance qu’on a contribué à la vitalité du pays. C’est comme ça que je l’ai compris. On me dit que mes actions ont des répercussions positives.

Jean Marc Dalpé

Le dramaturge n’a pas eu beaucoup de temps pour réfléchir à l’impact d’un tel honneur, car il a plusieurs projets en chantier. C’est une drôle de journée, je ne pensais pas que ça allait se passer comme ça, car on fait deux lectures publiques de ma pièce La Queens.

Une main tient une copie de la pièce de théâtre La Queens de Jean Marc Dalpé

La pièce La Queens de Jean Marc Dalpé est publiée aux Éditions Prise de parole (archives).

Photo : Facebook/Prise de parole

Chaque fois qu’on reçoit un prix ou une distinction, il y a toujours le syndrome de l’imposteur qui vient rôder, affirme M. Dalpé en toute humilité.

Une fierté pour l'Ontario français

Lucie Hotte, professeure à l'Université d'Ottawa et titulaire de la Chaire de recherche sur les cultures et littératures francophones du Canada, dit qu’elle est très fière de M. Dalpé.

Je suis tellement contente pour Jean Marc Dalpé. C’est une reconnaissance méritée et qui souligne l’excellence de sa contribution au théâtre et à la littérature.

Lucie Hotte, professeure à l'Université d'Ottawa

C’est une reconnaissance de l’ensemble de la littérature franco-ontarienne qui passe par Jean Marc Dalpé, évidemment, ajoute Mme Hotte. À mes yeux, c’est vraiment le symbole que notre littérature, que nos créateurs, que les gens d’ici sont reconnus à leur juste valeur.

La directrice artistique du Théâtre du Nouvel-Ontario (TNO), Marie-Pierre Proulx souligne l'importance de l'oeuvre théâtrale de Jean Marc Dalpé, particulièrement dans la région de Sudbury.

Nous nous réjouissons de voir les réalisations exceptionnelles de Jean Marc être récompensées une fois de plus. La création du Chien au TNO demeure un moment marquant non pas seulement dans l’histoire de la compagnie, mais également du milieu théâtral franco-ontarien dans son ensemble, écrit-elle.

À travers les années, Jean Marc continue d’être un complice précieux du TNO qui marque les imaginaires et les vies des spectateurs et des artistes qu’il rencontre projet après projet.

Marie-Pierre Proulx, directrice artistique du Théâtre du Nouvel-Ontario

L'Assemblée de la francophone de l'Ontario (AFO) a également félicité M. Dalpé, par voie de communiqué.

Jean Marc fait partie de ces franco-ontariennes et franco-ontariens qui portent très haut l'étendard franco-ontarien et sont des ambassadeurs de notre communauté et de ce qu'elle a de plus précieux; sa langue et sa culture, souligne le président de l'AFO, Carol Jolin.

La relève a de quoi être fière de ces personnes inspirantes qui nous montrent qu'on peut vivre, se construire et s'épanouir dans sa langue et sa culture.

Carol Jolin, président de l'Assemblée de la francophonie de l'Ontario

Une carrière prolifique

Stéphane Cormier, codirecteur général des Éditions Prise de parole, basé Sudbury et avec qui M. Dalpé collabore encore, se réjouit de l'annonce.

M. Cormier confirme que la maison d'édition a présentement des chantiers en branle avec M. Dalpé qui, nous rappelle-t-il, est aussi traducteur de formation.

Les comédiens Alexis Martin et Jean Marc Dalpé sont sur scène vêtus d'habits rouges de sergents d'armes et de chapeaux. Entre les deux, la comédienne métisse Krystle Pederson porte un chapeau de cowboy et regarde au loin.

Voici Jean Marc Dalpé alors comédien, dans une scène tirée de la pièce « Le Wild West Show de Gabriel Dumont » (archives).

Photo :  Jonathan Lorange

Selon M. Cormier, Jean Marc est une machine à idées [...] qui se questionne constamment et qui veut aller au fond des choses. De plus, il souligne la grande gentillesse de l'auteur.

[Jean Marc] aurait pu avoir la grosse tête, mais il est toujours resté humble. [...] Il est aussi toujours resté fidèle au Nord de l'Ontario.

Stéphane Cormier, codirecteur général et directeur de la commercialisation, Prise de Parole

Plusieurs prix

L'éditeur estime que cette nomination à l'Ordre du Canada, qui n'est pas intrinsèquement un prix artistique, démontre l'importance de l'œuvre de Jean Marc Dalpé.

Ça fait plaisir de voir que des carrières littéraires peuvent avoir une résonance au sein de la société, dans la société.

Stéphane Cormier, codirecteur général et directeur de la commercialisation, Prise de parole

Il rappelle que l'auteur a déjà reçu trois prix littéraires du Gouverneur général, et ce, dans deux catégories différentes, ce qui est plutôt rare selon M. Cormier.

Couverture du livre en noir et blanc avec la photo d'un chien

« Le chien » de Jean-Marc Dalpé publié par les Éditions Prise de parole en 1987 avait reçu un prix littéraire de la gouverneure générale (archives).

Photo : Prise de parole

Prix littéraires du gouverneur général reçu par Jean Marc Dalpé :

  • 2000 - Roman et nouvelles : Un vent se lève qui éparpille
  • 1998 - Théâtre : Il n’y a que l’amour
  • 1987 - Théâtre : Le Chien

Note : Jean Marc Dalpé a reçu trois autres nominations pour des prix littéraires du gouverneur général en 1994, en 2005 et en 2007.

Source : Conseil des arts du Canada

L'Ordre du Canada

L'Ordre du Canada est l'une des plus prestigieuses distinctions honorifiques civiles au pays selon le site web de la gouverneure générale.

Créé en 1967, ce sont plus de 7 000 Canadiens qui ont reçu l'insigne honneur depuis.

Une médaille de l'Ordre du Canada

La médaille de l'Ordre du Canada (archives).

Photo : Bureau de la gouverneure générale du Canada

Parmi les 114 nouveaux membres de l'Ordre, 8 seront Compagnons, 1 sera membre honoraire et les 84 autres seront membres.

M. Dalpé sera un membre de l'Ordre du Canada.

Constitution (extrait) - Ordre du Canada

  • 18. Les nominations à titre de membre, de membre extraordinaire et de membre honoraire sont faites en reconnaissance de services distingués rendus à l’égard d’une collectivité, d’un groupe ou d’un domaine d’activité en particulier.
  • 19. Le gouverneur général peut nommer annuellement au plus cent soixante et onze personnes à titre de membres, autres que les membres extraordinaires et les membres honoraires.

Source : Site web de la gouverneure générale du Canada

Les récipiendaires recevront leur insigne lors d'une cérémonie que se déroulera à une date ultérieure.


Jean Marc Dalpé — Quelques dates importantes :

  • 1957 - Naissance à Ottawa
  • 1979 - Fondation du Théâtre de la Vieille 17 (Rockland - Ontario)
  • 1982 - Se joint au Théâtre du Nouvel-Ontario à Sudbury
  • 1984 - Publication Et D'ailleurs (poésie)
  • 1984 - Publication Nickel (théâtre)
  • 1989 - Établissement à Montréal - Enseignant à l'École nationale de théâtre
  • 1999 - Publication Un vent se lève qui éparpille (théâtre)
  • 2001 - Publication Contes sudburois (théâtre)
  • 2011 - Publication Il n'y a que l'amour (2e édition) (théâtre)

Source : Éditions Prise de parole

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !