•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La MRC de la Vallée-de-l'Or compte 3 nouveaux cas de COVID-19

La pancarte indique où entrer dans l'hôpital pour subir un test de dépistage.

Des clinique de dépistage et d'évaluation se trouvent à Amos, La Sarre, Rouyn-Noranda, Val-d'Or et Ville-Marie.

Photo : Radio-Canada / Annie-Claude Luneau

Radio-Canada

Selon le dernier bilan, 11 cas de COVID-19 sont actifs dans la région et 10 d’entre eux se trouvent dans la MRC de la Vallée-de-l’Or.

Jeudi, la santé publique régionale soutenait surveiller une éclosion dans un milieu de travail et d'autres cas dans des entreprises.

Le risque est réel et une seule chaîne de transmission de virus peut vraiment faire la différence et faire en sorte qu'en quelques jours, quelques semaines, la situation évolue, qu'on perde le contrôle et qu'on se retrouve avec des éclosions et beaucoup plus de restrictions , rappelait la présidente-directrice générale du Centre intégré de santé et de services sociaux de l’Abitibi-Témiscamingue, Caroline Roy.

En fin de journée, les parents d’élèves de l’école secondaire Le Transit de Val-d'Or ont reçu une lettre leur indiquant qu’une personne avait reçu un résultat positif au test de dépistage du coronavirus.

Le maire de Val-d'Or, appelle aussi la population à la prudence. Notre vigilance permettra à notre région de demeurer au palier jaune afin que nos commerces et nos restaurants demeurent accessibles, affirme Pierre Corbeil dans une vidéo.

Isolement après déplacement

Cette semaine, trois personnes qui ont reçu un résultat positif au test de dépistage s'étaient déplacées à l'extérieur de l'Abitibi-Témiscamingue. Des gens qui ont été en contact avec eux ont aussi été infectés.

Ce que je demande à la population, c'est de respecter les mesures et les consignes de santé publique. À partir du moment où vous êtes allé à l'extérieur ou vous avez eu un contact à risque, demeurez en isolement, c'est réellement important, disait Caroline Roy.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !