•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le chauffard Yves Martin maintenant dans une maison de transition

Yves Martin.

Yves Martin

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le chauffard Yves Martin intègre une maison de transition pour la dernière étape de sa peine. Il retrouvera par la suite sa liberté, mais devra se soumettre à plusieurs restrictions.

En 2017, Yves Martin avait été condamné à 14 ans de pénitencier après avoir été reconnu coupable de conduite dangereuse ayant causé la mort. Alors qu’il était ivre au volant, il avait provoqué un accident à Saguenay et tué trois membres d’une même famille, dont un petit garçon de quatre ans.

Selon son avocat, Jean-Marc Fradette, Yves Martin aura purgé un peu plus du tiers de sa peine puisqu’il est derrière les barreaux depuis son arrestation en 2015. Il devra toutefois respecter plusieurs conditions jusqu’à la fin de sa condamnation, comme l’interdiction de consommer de l’alcool et des drogues ou de fréquenter un bar.

En juin, il avait obtenu une semi-liberté de six mois pour suivre une thérapie contre l’alcoolisme dans une maison spécialisée.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.