•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des examens devancés pour certains étudiants de Sherbrooke

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Un panneau avec le logo de l'Université de Sherbrooke.

Des étudiants de l’Université de Sherbrooke ont reçu un message leur indiquant que leur examen prévu le 17 décembre serait devancé.

Photo : Radio-Canada / John Naïs

Radio-Canada

Des étudiants de l’école de gestion de l’Université de Sherbrooke ont reçu un message leur indiquant que leur examen prévu le 17 décembre serait devancé d’une semaine.

Des changements similaires sont à prévoir dans d’autres facultés afin de permettre aux étudiants de respecter la quarantaine exigée par le gouvernement pour assister à des rassemblements entre les 24 et 27 décembre.

En entrevue à l’émission Tout un matin jeudi, la ministre de l’Enseignement supérieur du Québec, Danielle McCann, a indiqué être en discussion avec les différents établissements du Québec à ce sujet.

On leur demande de devancer, si c’est possible, les examens. On leur demande aussi [...] de minimiser le plus possible les examens [en présence] en cette période pour vraiment faire en sorte que les étudiants puissent profiter de la période qui nous est donnée de quatre jours.

Le président du Syndicat des chargées et chargés de cours de l'Université de Sherbrooke (SCCCUS) Vincent Beaucher dit soutenir cette initiative.

On pense que c’est une bonne idée, et pour nos membres, ça va leur permettre eux aussi de faire une période d’isolement qui va faire en sorte qu’ils pourront célébrer les fêtes comme tout le monde, note-t-il.

Beaucoup d'étudiants ont toutefois fait part de leur mécontentement en ligne, jugeant que cette annonce ne venait qu'ajouter à leur stress. La Fédération étudiante de l’Université de Sherbrooke (FEUS) a aussi pris position contre ces devancements.

Pour nous, devancer des examens, c’est impensable pour la santé mentale de nos membres.

Alexandre Guimond, président de la FEUS.

Il faut vraiment que la communauté étudiante soit consultée pour changer de manière aussi drastique le plan de cours, ajoute-t-il.

« Assurer la réussite étudiante »

La vice-rectrice des études universitaires de Sherbrooke Christine Hudon a quant à elle fait savoir que l’Université n’avait pas l’intention de devancer tous les examens en personne.

Des discussions ont cours en ce moment avec l’association étudiante pour trouver un moyen d’amoindrir les effets de ces modifications-là aux dates d’évaluations, s’assurer que les objectifs pédagogiques soient atteints et qu’on mette en place toutes les conditions nécessaires pour assurer la réussite étudiante dans un contexte qui est sain et qui ne crée pas davantage de stress, indique-t-elle

Le Cégep de Sherbrooke a indiqué vendredi matin maint[enir] la période d’examens prévue en présence du 9 au 23 décembre afin d’assurer l’intégrité du processus d’évaluation et de favoriser la réussite des étudiantes et des étudiants. Il a toutefois noté que certains enseignants pourraient aussi choisir de tenir leurs évaluations autrement qu’en présentiel.

D’après les informations de Brigitte Marcoux

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !