•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Deux Trifluviens au Championnat du monde de hockey junior

Les joueurs regardent une rondelle libre qui flotte près du gardien.

Le Championnat du monde de hockey junior a lieu à Edmonton cet hiver. (Archives)

Photo : Associated Press / Petr David Josek

L’arbitre de hockey Guillaume Labonté et le juge de lignes Jonathan Deschamps, tous deux originaires de Trois-Rivières, ont été choisis pour arbitrer des matchs du Championnat du monde de hockey junior qui doit se tenir à Edmonton du 25 décembre au 5 janvier.

Après avoir roulé sa bosse dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ), Guillaume Labonté a été promu dans la Ligue américaine de hockey. Il en sera à sa troisième expérience internationale après avoir arbitrer des matchs du Championnat du monde des moins de 18 ans en Suède (2019) et à la Coupe continentale au Danemark (2018).

Pour Jonathan Deschamps, un ancien défenseur des Cataractes de Shawinigan, officier les matchs de ce tournoi mythique est presque irréel.

C’est un grand privilège, raconte-t-il. Il y a beaucoup de choses que j’ai atteintes en tant qu’arbitre, que je n’ai pas atteint en tant que joueur de hockey.

Jonathan Deschamps n’a pas joué dans la ligue américaine ou participé au Championnat du monde junior, mais il se trouve chanceux de vivre aujourd’hui ces expériences en tant qu’arbitre.

Ce sont plein de petits rêves qui se réalisent, pas en tant que joueur, mais en tant qu'arbitre. Comme on dit : "tous les chemins mènent à Rome", sourit-il.

Repêché par le Phoenix de Sherbrooke, le Trifluvien de 24 ans a conclu sa carrière à Shawinigan avec les Cataractes.

Que des arbitres canadiens

Même si le tournoi ne débutera que la journée de Noël, les deux officiels devront se placer en quarantaine dès le 6 décembre. 

Ils subiront plusieurs examens de dépistage avant de prendre l’avion pour Edmonton le 13 décembre. Pour minimiser les déplacements entre pays, le Championnat du monde de hockey junior embauchera cette année 26 officiels Canadiens, dont neuf Québécois.

C’est un honneur d’aller arbitrer là-bas, parce que normalement, il n'y a pas beaucoup d’arbitres canadiens dans ce championnat mondial, environ 1 ou 2, et on est chanceux s’il y a des Québécois, poursuit Jonathan Deschamps.

Dans ce contexte unique, le Trifluvien se sent encore plus privilégié de pouvoir participer à ça.

Leur travail sera particulièrement épié par les observateurs du monde entier. Que des officiels canadiens dans un tournoi disputé au Canada; voilà une recette particulièrement explosive advenant le cas d’un appel controversé sur la patinoire.

Peut-être que les gens vont regarder ça plus attentivement, mais ça ne changera rien. Pour nous, le travail est le même. Si le Canada et les États-Unis s’affrontent, ce sera les rouges contre les blancs, tout simplement. Pour les officiels, il n’y a pas de pays. On est là pour faire respecter les règles peu importe qui est sur la glace , conclut-il.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !