•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des consignes pour le Vendredi fou

Un passant devant une vitrine de magasin où sont affichées des soldes.

Les centres commerciaux se préparent à l'achalandage du vendredi fou.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Marie-Michèle Bourassa

La COVID-19 complique les choses concernant les ventes du Vendredi fou, le 27 novembre. Certains centres commerciaux de la région ont annoncé leurs mesures pour que la journée se déroule dans l’ordre.

À Place du Royaume, à Chicoutimi, c’est via une publication Facebook que l’on demande aux gens de respecter plusieurs consignes concernant le magasinage du Vendredi fou. Il est entre autres recommandé de planifier sa visite en consultant le site Web du centre commercial et d’être courtois avec les employés. Le respect des règles pour combattre la COVID-19 est également de mise.

Selon la porte-parole des centres commerciaux le Centre Jonquière, le Centre Alma, le Carrefour Jeannois, à Roberval, et Place du Saguenay, Josée Décoste, il appartient aux commerces de veiller à l’ordre lors du Vendredi fou. Les commerces ont étalé leurs rabais sur plusieurs jours pour éviter qu’il y ait trop d’achalandage, affirme Mme Décoste. Les mesures régulières pour éviter la propagation du coronavirus restent en place normalement.

Annulation des rencontres avec le père Noël

Par ailleurs, les quatre centres commerciaux où des rencontres avec le père Noël étaient prévues ont dû annuler l'activité en raison de l’évolution du coronavirus dans la région. Il s'agit du Centre Jonquière, du Centre Alma, de la Place du Saguenay et du Carrefour Jeannois.

C'est avec beaucoup de regret que nous devons annuler cette activité, mais, nous étant engagés dès le départ à nous ajuster selon l'évolution de la pandémie pour chaque région, nous considérons que c'est la seule et meilleure décision à prendre, indique la gestionnaire principale des centre commerciaux, Josée Décoste.

Les parents ayant déjà pris rendez-vous avec le père Noël recevront un courriel d'annulation.

Il faut rappeler que la ministre responsable de la région, Andrée Laforest, s’était montrée en désaccord avec la tenue de ces rencontres.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !