•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Port du masque pour les 3 à 12 ans : « On ne veut pas jouer à la police »

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Une mère masquée installe un masque sur le visage de son fils.

Cette nouvelle mesure oblige tous les employés, élèves et visiteurs des centres éducatifs et des écoles à porter un masque (archives).

Photo : iStock

Radio-Canada

À partir de vendredi, tous les enfants de 3 à 12 ans devront « s’ils le peuvent » porter un masque en Saskatchewan. Pour la directrice du centre éducatif Gard'Amis, Sylvie Gaudreault, cela représente « tout un défi ». Elle entend éduquer les 22 jeunes qui fréquentent son établissement, mais « on ne va pas jouer à la police non plus », prévient-elle.

On ne veut pas passer notre journée à surveiller qui porte son masque et qui ne le porte pas. Si un enfant refuse de le porter, on ne va pas engager une chicane avec lui, mais on va l’encourager fortement à le mettre.

On va faire attention, mais ce sera impossible que les 22 enfants gardent leur masque toute la journée.

Sylvie Gaudreault, directrice du centre éducatif Gard'Amis

Cette nouvelle mesure oblige tous les employés, élèves et visiteurs des centres éducatifs et des écoles à porter un masque, ce qui n’est cependant pas obligatoire pour les enfants de 0 à 2 ans.

Sylvie Gaudreault souhaite que les parents sensibilisent leurs enfants à se conformer aux règles sanitaires. Elle précise que le centre enverra d’ailleurs une note aux parents en ce sens.

La directrice a le sentiment que l’hygiène entourant les masques constituera un autre défi pour ses collègues et elle-même. Est-ce que ces masques-là vont être nettoyés adéquatement? Il va falloir regarder, en bon français, la traque des enfants. [...] Alors il faudra vraiment inspecter presque chacun des enfants derrière leur masque plusieurs fois par jour.

Selon elle, cette nouvelle mesure pourrait aussi avoir des conséquences financières pour le centre éducatif étant donné qu’il sera nécessaire d’acheter des masques jetables pour s’assurer que tous les enfants en ont à leur disposition.

Avec les informations de Jean-Baptiste Demouy

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !