•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une vidéo puis une manifestation en faveur du projet de GNL Québec

Deux personnes manifestent au coin d'une rue.

Quelques personnes ont manifesté en faveur du projet de GNL Québec au coin des boulevards Talbot et de l'Université, à Chicoutimi.

Photo : Radio-Canada / Philippe L'Heureux

Après avoir lancé en matinée une vidéo de témoignages en faveur du projet de GNL Québec, quelques membres du groupe GNL Sag-Lac ont manifesté jeudi en fin d'après-midi au coin des boulevards Talbot et de l'Université, à Chicoutimi.

C'est pancarte à la main, et avec des sifflets, qu'ils faisaient part de leur appui aux automobilistes qui passaient par là. Ils étaient moins d'une dizaine.

L'instigateur de cet évènement de visibilité surprise, Yvon Laprise, a voulu réaffirmer qu'une grande partie de la population supporte le projet d'usine de liquéfaction de gaz naturel qui serait construite au port de Grande-Anse.

Pour la première fois, la majorité silencieuse brise le silence. Nous sommes un groupe de 37 000 membres et nous désirons, jusqu'à ce que le projet soit réalisé, faire des petites sorties comme ça pour montrer notre appui. Les gens qui sont contre sortent souvent, c'est pour ça qu'on a décidé aussi que probablement qu'à toutes les fois qu'ils vont sortir, on va sortir aussi, a-t-il raconté sur place.

Le 5 novembre dernier, quelques Autochtones, membres du Collectif des Premiers Peuples défenseurs des terres ancestrales, avaient bloqué la voie ferrée de Roberval-Saguenay, appartenant à Rio Tinto, pendant une trentaine de minutes, afin de manifester leur désaccord avec le projet de GNL Québec.

Une vidéo avec Jean Tremblay

Un homme parle.

L'ancien maire de Saguenay, Jean Tremblay, apparaît dans une vidéo en faveur du projet de GNL Québec.

Photo : Capture d'écran

La vidéo lancée jeudi matin montre, indique le communiqué de presse, des décideurs connus, mais aussi de simples citoyens sur les raisons qui motivent leur appui au plus important projet d’investissement privé de l’histoire du Québec.

La vidéo comprend notamment l'ancien maire de Saguenay, Jean Tremblay, le député de Chicoutimi-Le Fjord, Richard Martel, le préfet de la MRC du Fjord-du-Saguenay, Gérald Savard, le conseiller municipal du secteur de Chicoutimi-Nord, Marc Pettersen, la mairesse de Saint-David-de-Falardeau, Catherine Morissette, et l'ancien candidat à la mairie de Saguenay, Dominic Gagnon.

Le Groupe GNL Sag-Lac a promis que d'autres vidéos devraient suivre.

Le rapport d'ici le 13 janvier

Actuellement, le Bureau d'audiences publiques sur l'environnement est à l'étape de produire son rapport, à la suite de deux semaines de présentation de mémoires sur le projet. Plus de 2500 mémoires ont été déposés et quelque 180 ont été présentés verbalement. Le rapport sera déposé au ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, Benoit Charette, au plus tard le 13 janvier 2021.

Récemment, les présidents des deux entités du projet, soit GNL Québec et Gazoduq, ont quitté pour devenir simples consultants auprès de l'entreprise.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !