•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un jardin à la mémoire de Romy et Norah Carpentier verra le jour

Romy et Norah Carpentier.

Romy et Norah Carpentier

Photo : Facebook (capture d'écran)

Félix Morrissette-Beaulieu

Amélie Lemieux, la mère de Romy et Norah Carpentier, participera à l'élaboration d'un jardin à leur mémoire avec l’organisme Deuil-Jeunesse, qui l’accompagne dans son processus de deuil.

Dans une longue vidéo de 15 minutes diffusée sur le site web de l’organisme, Amélie Lemieux est revenue longuement sur le processus qu’elle traverse pour faire le deuil de ses deux enfants, Romy et Norah Carpentier.

Deuil-Jeunesse est là pour essayer de mettre un baume sur cette plaie-là, car ils sont spécialisés là-dedans, explique Mme Lemieux dans la vidéo.

La fondatrice de Deuil-Jeunesse, Josée Masson, a d’ailleurs précisé qu’Amélie participera à l'aménagement d'un espace extérieur de la Maison Deuil-Jeunesse. Ce jardin, rempli d'amour, sera nommé le Jardin Romy et Norah, selon Mme Masson.

Le projet sera officiellement lancé le 1er décembre lors de la journée Mardi je donne. Deuil-Jeunesse souhaite récolter une somme de 12 000 $ pour créer ce jardin.

Jour et nuit

Amélie Lemieux a souligné le travail de Deuil-Jeunesse dans cette vidéo, dont le travail de sa fondatrice Josée Masson.

Josée, elle a été présente jour et nuit. Je la textais, je l'appelais. Elle a toujours été là. Elle a toujours compris, accueillie, puis trouvé les mots. Juste le son de sa voix, ça venait me réconforter. Ç’a été ma sauveuse.

Amélie Lemieux

Par ce récit, nous souhaitons que vous compreniez à quel point les services de Deuil-Jeunesse, méconnus, sont importants pour elle, comme pour tous ceux et celles qui vivent des deuils ou des pertes, explique Deuil-Jeunesse.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !