•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vaccination contre la COVID-19 : le Manitoba attend des détails du fédéral

Une femme administre un vaccin.

La pandémie de COVID-19 pourrait avoir freiné la demande de vaccination contre la grippe saisonnière.

Photo : Radio-Canada / Gilles Munger

Radio-Canada

Le ministre de la Santé du Manitoba, Cameron Friesen, affirme qu’un groupe d’employés du gouvernement a été affecté à la vaccination du plus grand nombre possible de la population. Mais selon lui, certaines circonstances indépendantes du gouvernement provincial réduisent le champ d’action de ce groupe.

L’équipe qui s’occupe de gérer la vaccination dans la province est composée de différentes personnes issues de plusieurs ministères du gouvernement, comme celui de la Santé, des Personnes âgées, des Finances et des Services centraux.

Le ministre de la Santé a confirmé que le médecin hygiéniste en chef de la province, Brent Roussin, n’en fera pas partie.

Il est très occupé avec ses missions actuelles. Nous ne pouvons pas lui demander de suivre ce dossier en plus, explique le ministre de la Santé.

Les premiers vaccins doivent arriver au Manitoba au début de l’année 2021.

La province dit que son équipe se prépare à répondre aux besoins qu'entraîne la vaccination en déterminant les ressources dont dispose déjà le Manitoba.

Planification et organisation

C’est aussi à ce groupe que reviennent la décision de définir qui sera prioritaire pour être vacciné et l’organisation de la logistique qui entoure le vaccin.

Ce travail implique des risques importants ainsi qu'une grande planification d’urgence, explique Cameron Friesen. Mais nous serons prêts. Nous avons maintenant besoin que le gouvernement fédéral nous dise ce qui se passe.

Ottawa a conclu des accords pour acheter les vaccins qu'il distribuera ensuite aux provinces et aux territoires.

Toutefois, Cameron Friesen indique que le Manitoba n’en sait pas beaucoup au sujet des vaccins et des plans de distribution et de stockage. L’appel qu'il a eu avec son homologue fédéral, Patty Hajdu, mardi, ne l’a pas rassuré.

Le gouvernement du Manitoba a précisé par courriel, mercredi, qu'il avait reçu une estimation du nombre de doses de vaccin que mettra à sa disposition le gouvernement fédéral, mais qu'il ne révélerait pas.

Se concentrer sur l’arrivée du vaccin

L’opposition estime que la province devrait se concentrer sur sa préparation à recevoir le vaccin au lieu de critiquer Ottawa.

Nous sommes dans une position de réaction alors que nous devrions nous montrer proactifs, estime Uzoma Asagwara, représentante au Parlement du Manitoba, qui s’occupe du dossier de la santé au sein du Nouveau Parti démocratique du Manitoba.

Cette dernière s’étonne d’ailleurs que le Dr Roussin ne fasse pas partie du groupe de vaccination.

L’association Doctors Manitoba, qui représente les médecins de la province, n’a pas été consultée au sujet du déploiement du vaccin. Le président, Cory Baillie, espère que cela va changer.

Nous voudrions nous assurer que les médecins sont impliqués dans les décisions qui entourent le vaccin : qui le recevra en premier, par qui et comment sera-t-il administré, etc., explique-t-il.

Selon lui, la confiance que les médecins ont bâtie avec leurs patients jouera un rôle essentiel pour s’assurer que le plus grand nombre de personnes consentent à se faire vacciner.

Le ministre de la Santé a dit précédemment que le plan de distribution du vaccin serait guidé, en partie, par la campagne annuelle de vaccination contre la grippe, avec quelques distinctions.

Avec les informations de Ian Froese

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !