•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Ville admet « un mauvais choix » et abandonne ses bornes de stationnement à ExpoCité

Une borne de stationnement automatisée sur le site d’ExpoCité.

Le système de stationnement électronique a coûté 2,5 millions de dollars.

Photo : Radio-Canada

Le « fiasco » anticipé se concrétise à ExpoCité. La Ville de Québec annonce qu'elle abandonne le déploiement de l'ensemble de ses bornes de stationnement automatisées et prend l'entière responsabilité de son « mauvais choix ».

Depuis l'implantation de ce nouveau système de stationnement, en 2015, la Ville a investi près de 2,2 millions de dollars dans l'aventure. Après cinq ans, elle est forcée d'admettre que l'achalandage à ExpoCité n'est pas suffisamment soutenu pour justifier un tel système.

Les fonctionnalités du système ne sont pas adaptées aux véritables besoins du site, a affirmé jeudi Vincent Dufresne, élu d'Équipe Labeaume et président d'ExpoCité. Une vingtaine de bornes avaient notamment été installées à l'intérieur du Centre Vidéotron.

La Ville reconnait que l’installation du système automatisé de gestion du stationnement sur le site d’ExpoCité s’est finalement avérée un mauvais choix, nous en assumons l’entière responsabilité.

Vincent Dufresne, président, ExpoCité

En juin 2019, la Ville avait déjà concédé qu'elle en avait fait trop avec son système et envisageait un redéploiement des bornes excédentaires vers d'autres sites sur le territoire de la ville. Ces transferts n'auront pas lieu. Le faible niveau d’activité en 2020 et 2021 et, surtout, l’absence de besoin, ont guidé l’abandon d’investissements additionnels, a-t-on expliqué jeudi.

La formule des commis de stationnement sera finalement priorisée. L’expérience nous a démontré que le fonctionnement actuel avec des préposés aux stationnements est vraiment le plus approprié pour nos clients.

Stationnement du Centre Vidéotron

Une vingtaine de bornes de stationnement automatisées ont été installées dans le Centre Vidéotron.

Photo : Radio-Canada / Carl Boivin

Équipements à vendre

Le budget initial pour l'implantation du système était de 2,5 millions de dollars. En prenant la décision d'abandonner son déploiement, ExpoCité limite sa perte à 2,2 millions de dollars. La Ville espère également récupérer 1 million de dollars en revendant les équipements excédentaires.

La Ville vendra ainsi des barrières électroniques, une vingtaine de bornes de paiement, des modules d'entrée et de sortie ainsi que des feux d'utilisation des voies de stationnement.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !