•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Croix-Rouge recrute des personnes mises à pied à cause de la pandémie

Une fourgonnette de la Croix-Rouge est stationnée dans un stationnement.

Une fourgonnette de la Croix-Rouge canadienne a été aperçue à l'extérieur du foyer de soins de longue durée Maples. Revera, la société qui gère l'établissement, précise que le personnel de la Croix-Rouge aide pour la livraison des repas et à maintenir l'isolement des résidents malade de la COVID-19.

Photo : Radio-Canada / Tyson Koschik

Radio-Canada

De plus en plus de foyers de soins du Manitoba demandent l'aide de la Croix-Rouge canadienne. L’organisation, elle, recrute des personnes qui ont été mises à pied à cause de la pandémie pour répondre à la crise.

Si vous souhaitez travailler, nous avons des postes pour vous, affirme la Croix-Rouge canadienne.

Le vice-président de l'organisation pour le Manitoba et le Nunavut, Shawn Feely, dit que la Croix-Rouge a des postes rémunérés à pourvoir dans les établissements de soins de longue durée. La Croix-Rouge est aussi encore à la recherche de bénévoles pour répondre à forte demande.

M. Feely rappelle que la Croix-Rouge est présente dans cinq établissements de soins personnels de Winnipeg où des éclosions ont été rapportées, dont le foyer Maples, le Centre Simkin, le Golden Links, Parkview Place et le foyer de Saint-Norbert.

Mais d'autres centres font aussi face à des éclosions et l'organisation a besoin de recruter. Nous avons besoin de plus de gens, c’est simple, a déclaré Shawn Feely dans une entrevue à la CBC.

À l'heure actuelle, entre 50 et 60 travailleurs de la Croix-Rouge livrent des repas, tiennent compagnie aux résidents ou les aide avec la technologie pour leur permettre de garder le contact avec leurs proches à l'extérieur des foyers.

Candidats au chômage recherchés

Shawn Feely ajoute que la Croix-Rouge recherche des candidats qui sont sans emplois en raison de la pandémie. On tente de recruter parmi les gens qui travaillaient dans la restauration. S'il y a des intéressés, sachez qu'on a des postes pour vous, lance-t-il.

Il est difficile de recruter des gens en ce moment. Je comprends que les gens ne se sentent pas à l'aise d’entrer dans ces foyers de soins, mais nous avons besoin de personnes.

Shawn Feely, vice-président de la Croix-Rouge pour le Manitoba et le Nunavut

Nous offrons la formation et un appui [aux employés] concernant leur santé et leur sécurité, ajoute Shawn Feely.

Il affirme que le besoin d’employés n’est pas encore criant mais il veut s’assurer que les gens soient correctement sélectionnés et formés avant de voir des travailleurs épuisés avec une surcharge de travail.

Notre personnel est extrêmement dévoué. Il veut donner de plus en plus, mais nous devons vraiment trouver un équilibre entre la volonté de donner plus et les réalités auxquelles nous sommes confrontés. Les gens [les employés] sont humains, explique M. Feely.

Avec les informations de Marcy Markusa

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !