•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Comment va l’économie? Comme le cuivre!

Feuilles de cuivre en ballots

Le prix du cuivre sur les marchés mondiaux est fortement stimulé par la reprise économique.

Photo : iStock

Le cuivre est partout. Dans les tuyaux cachés derrière vos murs, dans les fils conducteurs, dans les voitures électriques, même sur le toit du Château Frontenac. Le « métal rouge » est au cœur de nos industries et son cours sur les marchés est un véritable indicateur du « pouls de l’économie mondiale en temps réel ».

Nous avons beaucoup parlé de l’or en tant que valeur refuge dans les derniers mois, mais, pendant ce temps, le prix du cuivre montait de jour en jour, en début de semaine, vers un sommet inégalé depuis 2014 : plus de 7300 $ US la tonne, une ascension de 60 % depuis le creux de mars.

L’économiste et stratège en chef de la Banque Nationale, Stéfane Marion, est un observateur assidu de l’évolution du cuivre sur les marchés. De tous les métaux, selon lui, le cuivre a la meilleure corrélation entre l’activité économique et son prix.

Avec les plans de relance économique des gouvernements et la réduction des dépenses en services des ménages compensée par des achats de biens, le commerce international et les activités industrielles et manufacturières ont repris de plus belle. Et le prix du cuivre est le reflet de ce regain.

Historique du prix du cuivre au London Metal Exchange

Historique du prix du cuivre au London Metal Exchange

Photo : Radio-Canada

L’or perd de son éclat

Le cuivre va maintenant mieux que l’or, ce qui est synonyme d’une économie mondiale qui va mieux et que le potentiel est moindre pour le prix de l’or par rapport au cuivre dans cette phase du cycle.

Il en va de même avec les autres métaux, de l’aluminium au fer en passant par le nickel. Ce que les gens oublient, insiste Stéfane Marion, c’est que dans les métaux produits au Canada, on est à un sommet de tous les temps.

En plus de la reprise qui se réalise sous nos yeux, les investisseurs s’émerveillent lorsqu’ils regardent l'horizon.

Les nouvelles sont encourageantes quant à l'arrivée prochaine de vaccins contre la COVID-19 et à un retour à la normale, et le virage aux États-Unis, sous la présidence de Joe Biden, vers l’électrification des transports devrait entraîner une plus grande consommation de cuivre.

Le cuivre au Canada

Selon les plus récentes données de Ressources naturelles Canada, les 587 000 tonnes de cuivre produites au pays représentaient 2,9 % de la production mondiale du métal en 2018. Les mines de la Colombie-Britannique en avaient produit plus de la moitié; le Québec, 6,7 %.

Le Canada se classait alors au 10e rang, bien loin derrière le Chili qui domine le marché avec un peu moins du tiers de la production de la planète.

La même année, les exportations et importations canadiennes de cuivre et de produits à base de cuivre ont atteint 11,7 milliards de dollars.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !