•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ouverture du Mont Ste-Marie dans le contexte de la pandémie

Affiche sur laquelle on suggère le port du masque et le lavage des mains.

Consignes sanitaires au Mont Ste-Marie lors de l'ouverture de la saison le 26 novembre.

Photo : Radio-Canada / Christian Milette

Radio-Canada

Le Mont Ste-Marie, à un peu moins d'une heure de route au nord de Gatineau, a lancé sa saison de ski jeudi.

C’est une des premières de la région à ouvrir ses pistes de ski alpin et de planche à neige.

Mais à cette station de ski comme dans bien d’autres au Québec, les propriétaires s’attendent à ce que ce soit une saison pas comme les autres.

Dernièrement en Outaouais, les conditions ont été favorables, avec une bonne couche de neige naturelle, la fabrication de neige et les températures froides la nuit, depuis un peu plus d'une semaine.

Le directeur général de la station de ski Mont Ste-Marie, Richard Léveillé, indique avoir battu un record d’ouverture hâtive, alors que le précédent record était une ouverture le 29 novembre 1986.

C’est un peu aussi pour roder la station avec toutes les consignes sanitaires exigées par la santé publique, on veut faire sûr de commencer par des petites journées et y aller en grossissant et en s’ajustant selon le nombre de visites qu’on va avoir par jours, soutient M. Léveillé en entrevue à Radio-Canada.

Affiche orange, près du télésiège, qui recommande de respecter 2 mètres de distance.

Consigne pour les skieurs au Mont Ste-Marie.

Photo : Radio-Canada / Christian Milette

Ce début de saison demande une préparation supplémentaire. 

Le Mont Ste-Marie est situé dans la Vallée de la Gatineau, qui est en zone orange et qui comporte un peu moins de restrictions. À cet endroit, l’équipe pourra ouvrir la salle à manger et le bar, avec la moitié de la capacité habituelle. L’équipe devra favoriser le va-et-vient des gens qui vont entrer dans les installations, pour ne pas dépasser sa capacité recommandée.

Et sur les télésièges, pas de restrictions pour les gens qui ne se connaissent pas. Ils pourront monter sur le même banc, à condition de porter le masque et les lunettes en tout temps et respecter la distanciation lorsqu'on fait la file en bas de pente et à la sortie du télésiège en haut de pistes.

En lançant la saison de ski aujourd'hui, on va acquérir de l'expérience, dit Richard Léveillé.

Depuis le mois d’août qu’on travaille très étroitement avec l’Association des stations de ski du Québec et puis les consignes de la santé publique. On a déjà eu un peu d’expériences, on a ouvert cet automne pour notre série des couleurs [...], on a acquis un peu d’expérience à savoir comment opérer avec des petites foules, la distanciation, le port du masque, lavage des mains, ajoute M. Léveillé. 

Plus de restrictions à  Camp Fortune et Edelweiss 

Pour les autres stations de ski, plus près de Gatineau, les différences avec les saisons passées se font plus sentir.

Les stations Camp Fortune et Sommet Edelweiss se trouvent en zone rouge . Il y a donc plus de restrictions à respecter. 

Les chalets seront ouverts, pour permettre aux skieurs de se réchauffer un peu et d'utiliser les toilettes. Mais les restaurants ne seront pas accessibles. 

Sur les pentes, les équipes devront rendre disponible plus d'un télésiège, pour les gens qui vont monter en famille et ceux qui ne seront pas du même ménage. Il faut donc fabriquer plus de neige, pour ouvrir plus de pentes. 

Par ailleurs, les cours de ski ne sont pas possibles.

François Bernier, directeur général de Camp Fortune, a mentionné que la station aurait été prête à ouvrir si elle l’avait voulu. 

Mais on veut attendre d’avoir un peu plus de superficies skiables et avoir deux télésièges qui fonctionnent, dans la mesure du possible , dit M. Bernier. On va attendre une semaine de plus et continuer à fabriquer de la neige pour être capable d’offrir plus d’espace entre nos clients et aider avec la distanciation sur les pentes.

Accès limité aux pentes

Le nombre de skieurs sera limité dans certaines stations de ski pour assurer le respect des consignes de la santé publique. Au Sommet Edelweiss par exemple, seulement ceux qui détiennent un abonnement de saison auront accès aux pistes lors de la première fin de semaine de la saison.

Et par la suite, un nombre limité de passes de ski seront disponibles, en réservation en ligne uniquement.

Nous avons changé notre stratégie d'enneigement pour accélérer l'accès à une deuxième remontée, pour faire face à cette capacité réduite de plus de 50% des remontées. On va aussi contrôler les délais d'attente en contrôlant le nombre de visiteurs sur place. C’est la raison première pour ces limites de capacités là , soutient Jean-Sébastien Saia, directeur général du Sommet Edelweiss

Des skieurs s'élancent sur une pente du sommet Edelweiss, en Outaouais.

Les stations de ski s'attendent à une saison occupée malgré les mesures sanitaires en vigueur. (Archive)

Photo : Gracieuseté Alain Denis / Les Sommets

Tant au Sommet Edelweiss qu’à Camp Fortune, on vise une ouverture pour la première fin de semaine de décembre, soit le vendredi 4 décembre.

Malgré ces restrictions, on s’attend à une excellente saison surtout si on se fie à l'achat des laissez-passer de saison.

La demande, on la voit depuis l’été, les ventes vont très bien, la demande est très très forte, plus que jamais , soutient M. Saia.

Le choix des activités est très limité, le budget voyage est peut-être transféré pour le budget ski. C’est quelque chose qui est intéressant, mais en même temps c’est difficile d’être obligé d’avoir des restrictions de capacité lorsque la demande est là , dit M. Saia.

Les centres de ski ont eu l'autorisation de la Santé publique du Québec d'ouvrir parce que c'est un sport qui se pratique individuellement. Ce qui aide beaucoup, parce que les gens, il faut qu'ils fassent quelque chose. Il y a tellement de sports que les gens ne peuvent pas pratiquer comme le hockey par exemple , explique M. Léveillé.

Avec les informations de Stéphane Leclerc

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !