•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un petit garçon né alors que sa mère était dans le coma rentre à la maison

Un nouveau-né.

Le petit garçon né par césarienne est le nouveau membre de la famille McIntosh.

Photo : ben nelms/cbc / Ben Nelms

Radio-Canada

Un petit garçon né par césarienne pendant que sa mère était plongée dans le coma en raison de la COVID-19 rentre à la maison, tandis qu'elle demeure aux soins intensifs à l'hôpital d'Abbotsford, en Colombie-Britannique, luttant toujours pour sa vie.

Il s’agit d’un jour doux-amer pour le père du nouveau-né, Dave McIntosh.

C'est un petit gars parfait et mignon, et il y a beaucoup de gens qui ont hâte de le rencontrer, dit-il.

En même temps, M. McIntosh s’inquiète pour sa femme, qui a subi des dommages importants aux tissus pulmonaires et qui reste dans un état critique.

Nous ne savons pas si elle devra avoir des soins permanents. Nous n'avons aucune idée pour le moment, déplore-t-il.

Dave et Gillian McIntosh avec leur fillette au milieu.

Le petit garçon est né par césarienne alors que sa mère était dans un coma artificiel à cause de la COVID-19.

Photo : Soumise à CBC

Des complications liées à la COVID-19

Au début du mois de novembre, Gillian McIntosh se sentait mal. Elle attribuait ses symptômes à la pression et à la douleur liées à la fin de sa grossesse. Elle avait des nausées et était incapable de manger.

La femme de 37 ans s'est alors rendue à l'Hôpital d'Abbotsford, où elle a été placée dans un coma artificiel et sous respirateur.

Depuis, son mari et leur fille de 3 ans ne peuvent la voir que par le biais de visioconférences, en raison des restrictions liées à la COVID-19.

Dave McIntosh espère qu'elle l'entend.

Nous lui disons tout ce que nous pouvons sur son fils, combien elle nous manque et que nous espérons qu'elle ira mieux.

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !