•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Gary Brohman, un homme méfiant

Le 19 novembre, Gary Brohman et le policier Marc Hovingh sont morts à la suite à une altercation à Gore Bay, dans l'île Manitoulin.

Photo de Gary Brohman.

Gary Brohman entretenait de la méfiance envers les policiers, selon son oncle.

Photo : Source : Facebook

Radio-Canada

Calvin Blue, l'oncle de Gary Brohman, a raconté à CBC comment il a vécu la soirée fatidique, alors qu'il entendait les sirènes des voitures de police rugir dans les rues de Gore Bay.

Il a tout d'abord eu vent par les réseaux sociaux qu'un incident se déroulait à East Bluff, une route longeant la baie, juste à l'extérieur de la petite municipalité de Gore Bay, sur l'île Manitoulin.

Quand j'ai appris que ça se passait à East Bluff, je me suis dit immédiatement : c'est probablement Gary.

Calvin Blue, oncle de Gary Brohman, résident de Gore Bay
Plusieurs voitures de police banalisées bloquent l'accès à un chemin alors que des policiers discutent sur le chemin le soir.

La route East Bluff a été bloquée par les policiers le soir de l'altercation qui a coûté la vie à Gary Brohman et Marc Hovingh.

Photo :  CBC / Erik White

Toujours peu de détails

C'est à la suite d'un appel concernant la présence d'un individu indésirable que deux agents de la Police provinciale de l'Ontario (PPO) se sont rendus au logement situé sur la route East Bluff.

Cependant, monsieur Blue affirme que Gary Brohman venait d'emménager dans la maison mobile, quelques semaines plus tôt. Ils vivaient auparavant ensemble dans le même immeuble à Gore Bay.

L'oncle, âgé de 76 ans, souligne que son neveu ne l'avait jamais invité dans la maison mobile de la route East Bluff, mais qu'il était toujours disponible pour l'aider à faire des courses ou régler des problèmes informatiques.

[Gary] venait aider, peu importe la situation, mais mis à part cela, on ne le voyait jamais.

Calvin Blue, oncle de Gary Brohman, résident de Gore Bay

Des plaintes de bruit

Monsieur Blue souligne toutefois qu'il avait eu vent de plaintes faites à l'endroit de Gary Brohman pour avoir dérangé les habitants de l'immeuble avec du bruit. Selon lui, il s'agissait de cris et de bruits de coups de poing sur les murs.

Calvin Blue indique s'être inquiété de la consommation d'alcool de son neveu et lui aurait suggéré de se rendre à des rencontres des Alcooliques anonymes. Lui-même avait déjà participé à ces rencontres d'aide.

[Gary] ne parlait jamais de rien, ne demandait jamais d'aide. Il voulait le faire lui-même. Il ne voulait pas d'aide. [Gary] était un homme qui s'était retiré de la société et sa façon de faire les choses était la seule façon acceptable. C'était un homme rigide dans sa façon de penser.

Calvin Blue, oncle de Gary Brohman, résident de Gore Bay
Photo de Gary Brohman.

Gary Brohman a eu une fille et trois petits-enfants.

Photo : Source : Facebook

Une enfance difficile

L'oncle de Gary Brohman souligne que son neveu a connu une enfance difficile. Il est né à Kitchener, en Ontario, et a fait un passage rapide dans les Forces armées canadiennes (FAC).

Gary Brohman s'est marié par la suite et a eu une fille puis trois petits-enfants, dont un est mort dans un accident de la route il y a quelques années.

Méfiance envers les policiers

Selon Calvin Blue, Gary Brohman n'aimait pas en parler, mais il entretenait de la méfiance envers les policiers.

Monsieur Blue affirme que son neveu était dégoûté par les nouvelles concernant la brutalité policière et ce qu'il considérait être des abus de pouvoir.

Deux policiers près d'un véhicule de patrouille.

Des policiers du Grand Sudbury surveillent l'entrée d'un chemin près de la scène de l'événement (archives).

Photo : Radio-Canada / Ezra Belotte-Cousineau

Pas de funérailles pour monsieur Brohman

L'oncle de Gary Brohman affirme que son neveu avait déjà exprimé son désir de ne pas avoir de funérailles. La famille a donc décidé de ne pas en tenir.

Monsieur Blue souligne toutefois avoir encore des questions sur l'événement qui a coûté la vie à deux hommes. Il espère que l'enquête fera la lumière complète sur l'événement et sur la mort de son neveu.

Une cérémonie privée pour l'officier Marc Hovingh, qui est mort dans l'altercation, se déroulera le samedi 28 novembre sur l'île Manitoulin. Elle sera diffusée en direct sur Internet.

Avec les informations d'Erik White, de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !