•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le BSEO rapporte 13 nouveaux cas dans l'est ontarien

Un arc-en-ciel peint sur la fenêtre de la résidence avec l'expression "ça va bien aller!".

Il y a six nouveaux cas de COVID-19 à la Résidence Prescott Russell à Hawkesbury.

Photo : Radio-Canada / Frédéric Pepin

Radio-Canada

Le Bureau de santé de l’est de l’Ontario (BSEO) a rapporté mercredi 13 nouveaux cas de COVID-19 sur son territoire.

On rapporte six nouveaux cas qui sont liés à l’éclosion en cours à la Résidence Prescott et Russell située à Hawkesbury.

Par ailleurs, un autre résident de l’établissement de soins de longue durée a succombé au coronavirus.

C’est le 14e décès déploré par la Résidence en lien avec l’éclosion de COVID-19 déclarée le 9 octobre.

Un panneau qui indique la maison de soins de longue durée, la Résidence Prescott et Russell à Hawkesbury.

On déplore maintenant 14 décès à la Résidence Prescott et Russell à Hawkesbury depuis l'éclosion de COVID-19.

Photo : Radio-Canada / Frédéric Pepin

C’est notamment pour éviter d’autres éclosions du genre que le médecin-hygiéniste du BSEO, le Docteur Paul Roumeliotis, fait appel au sens de responsabilité de la population.

Ce dernier implore les gens d’éviter, dans la mesure du possible, les rassemblements privés durant le temps des fêtes. 

Je suis d'accord avec les recommandations du premier ministre Ford qu'on doit limiter vraiment les visites lors des fêtes. Nous, dans notre région, nous sommes rendus dans la "zone jaune". Je veux rester là. On ne veut pas aller vers le "orange"

Dr Paul Roumeliotis, médecin-hygiéniste du BSEO
Paul Roumeliotis devant un fond blanc sur lequel on retrouve plusieurs fois le logo du Bureau de santé de l'est de l'Ontario.

Le Dr Paul Roumeliotis, directeur général du Bureau de santé de l'Est de l'Ontario, est d'accord avec les recommandations du premier ministre Ford au sujet des célébrations du temps des fêtes.

Photo : Radio-Canada

Et je comprends que nous sommes fatigués de la COVID-19, mais d'un autre côté, ça achève. Vraiment, on approche d'une nouvelle frontière si vous voulez. L'année prochaine, on va avoir le vaccin. On parle de semaines maintenant, on ne parle pas de mois ou d'années, conclut-il.

Deux autres cas au pavillon Sainte-Euphémie

À Casselman, il y a deux nouveaux cas confirmés en lien avec l'éclosion déclarée à l'école élémentaire catholique Casselman, pavillon Sainte-Euphémie.

Façade de l'école avec affiche sur la pelouse.

Le pavillon Sainte-Euphémie de l'école élémentaire catholique de Casselman. (Archive)

Photo : Radio-Canada / Pascal Charlebois

D’autres résultats de tests sont attendus. 

Vendredi, le BSEO a décidé de fermer l’école pour une période d’environ deux semaines après la confirmation d’un premier cas au sein de l’établissement.

Selon les statistiques comptabilisées par le Conseil scolaire de district catholique de l’Est ontarien (CSDCEO),  on compte maintenant 6 cas actifs au sein de cet établissement scolaire.

Par ailleurs, le Dr Roumeliotis a précisé mercredi après-midi que la région va bientôt avoir accès à deux types de tests rapides, soit ceux d’Abbott et de Panbio. Ces derniers seraient moins fiables que ceux d’Abbott selon le médecin hygiéniste du BSEO.

Avec les informations de Denis Babin

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !