•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : le bilan de la C.-B. s’alourdit de 13 décès et 738 infections

L'hôpital d'Abbotsford.

Les données concernant les cas de COVID-19 dans la région de la régie de la santé Fraser contenaient quelques erreurs à cause d'une faille dans le système de compilation.

Photo : Radio-Canada / Ben Nelms (CBC)

Treize personnes sont décédées des suites de la COVID-19 et 738 ont reçu un test positif au courant des dernières 24 heures, selon les autorités de la santé de la Colombie-Britannique.

Depuis le début de la pandémie, la province totalise 29 086 cas et 371 décès liés à la maladie.

La médecin hygiéniste en chef de la province, Bonnie Henry, a indiqué que 294 personnes sont hospitalisées parce qu’elles ont contracté le virus, dont 61 se trouvent aux soins intensifs. La Dre Henry souligne cependant que 19 814 sont guéries de la maladie jusqu’à présent.

Par ailleurs, les autorités gardent un oeil sur 10 270 personnes qui ont été exposées au virus. C'est important que chacun d'entre nous reste dans sa bulle, a réitéré la Dre Henry.

Mercredi, aucune nouvelle éclosion communautaire ou dans un établissement de soins de santé n’a été signalée. Toutefois, 57 éclosions restent actives dans des centres de soins de longue durée et dans des hôpitaux de la province.

Des données quotidiennes corrigées

La Dre Henry a apporté plusieurs corrections aux données publiées entre le 17 et le 24 novembre. Le système informatique de compilation des données a connu des défaillances et le nombre de contaminations concernant la régie de la santé Fraser était erroné durant cette période.

Ce qui, par exemple, abaisse le nombre de cas en Colombie-Britannique mercredi à 706 au lieu de 941 comme annoncé.

Un message de compassion

Pendant sa présentation de l’évolution de la pandémie, Bonnie Henry a imploré la population de se montrer compatissante, notamment envers les personnes aux prises avec les troubles de la dépendance et qui sont victimes de la crise des opioïdes.

Elle a rappelé que 162 personnes ont succombé à une surdose en octobre, jugeant que la pandémie a amplifié les conséquences de la crise des surdoses dues aux drogues illicites.

Ne consommez pas seul! Dites-le à quelqu'un, parlez à quelqu'un ! Faites tester vos drogues! Demandez de l'aide!

Une citation de :Bonnie Henry, médecin hygiéniste en chef de la Colombie-Britannique

Elle a aussi demandé de faire preuve de compassion en ce qui concerne l’obligation du port du masque. Ce n’est pas tout le monde qui peut porter un masque, a-t-elle souligné, pour des raisons qui ne sont pas nécessairement apparentes.

Nous sommes tous dans la même tempête, mais nous avons des histoires différentes.

Une citation de :Bonnie Henry, médecin hygiéniste en chef de la Colombie-Britannique

Elle juge que des efforts devraient être faits pour accommoder ceux qui ne peuvent pas utiliser de couvre-visage. Cependant, a-t-elle souligné, les pouvoirs d'application des amendes et la police sont là pour aider ceux qui refusent de porter un masque à l'intérieur d'espaces publics désobéissant ainsi à la nouvelle réglementation.

Je n'ai pas de temps pour les gens qui croient que le port d'un masque les rend malades ou représente un manque de liberté. C'est un signe de respect.

Une citation de :Bonnie Henry, médecin hygiéniste en chef de la Colombie-Britannique

Les tests rapides

La médecin est aussi revenue sur les tests rapides. Elle précise que ces tests ne sont pas suffisants pour dépister tous les travailleurs de la santé du personnel de soins de longue durée. Une fois de plus, elle a parlé de la fiabilité de ces tests lorsqu'il fait froid et dans les laboratoires ambulants.

La Dre Henry affirme que les autorités cherchent les moyens de déployer ces machines de la meilleure façon. Elle répondait notamment à l’appel de plusieurs groupes qui réclament ces tests rapides dans les centres de soins de longue durée.

La province se prépare pour le vaccin

Interrogée mercredi sur le fait de savoir si la Cololmbie-Britannique en avait fait assez pour se préparer à la deuxième vague de la pandémie, la Dre Bonnie Henry a reconnu qu'il y avait eu des revers, y compris des défis dans l'acquisition de tests plus précis et des réactifs nécessaires pour ceux-ci.

Je ne pense pas que nous soyons au point où je peux dire que nous aurions dû faire une chose ou une autre. J'ai été surprise de voir à quel point la courbe est montée en flèche si vite en début d'automne, a-t-elle déclaré.

En outre, la Dre Henry a parlé de la planification qui est en cours par rapport à l'arrivée d'un vaccin. Elle a confié que le Centre de contrôle des maladies de la Colombie-Britannique (BCCDC) travaille avec le gouvernement fédéral sur un plan de déploiement.

Nous voulons le faire parvenir aux bonnes personnes au bon moment - en toute sécurité. Nous sommes tous très concentrés sur les personnes les plus à risque et comment les protéger au mieux.

Une citation de :Bonnie Henry, médecin hygiéniste en chef de la Colombie-Britannique

Elle a affirmé que l'objectif était de tout mettre en place pour qu'un vaccin soit distribué d'ici la première semaine de janvier.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !