•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les réservations pour la pêche au poisson de fond à La Baie comblées en quelques minutes

Des affiches de noms de rues pour les sites de pêche blanche

Il faudra attendre encore quelques semaines avant de voir l'installation de ces affiches sur les glaces de La Baie.

Photo : Radio-Canada / Pascal Coudé

L'engouement exceptionnel pour la pêche blanche à La Baie cet hiver s'est vérifié alors que la réservation des terrains pour la pêche au poisson de fond n'a pris que quelques minutes mercredi midi.

Exceptionnellement en raison de la COVID-19, la réservation ne s'effectuait qu'en ligne ou au téléphone en appelant directement Contact nature, le gestionnaire de l'activité.

Normalement, elles se déroulaient en personne au Pavillon d'accueil des croisières, ce qui amenait quelques pêcheurs invétérés à camper à l'extérieur durant quelques jours.

On s'est décollés à midi, à 12 h 20 il n'y avait déjà pratiquement plus de terrains disponibles pour le poisson de fond, a raconté le directeur général de Contact nature, Marc-André Galbrand. Donc, en dedans de 20 minutes on a plus de 200 réservations qui se sont faites. Pour le système au téléphone, on avait beaucoup de monde en attente. Ça s'est très bien passé. Mais je pense que ce n'est pas tout le monde qui a réussi à avoir un terrain au poisson de fond, mais sinon ça s'est très très bien déroulé, même qu'on est assez surpris de l'engouement.

Malgré le succès général de l'opération, Marc-André Galbrand reconnaît donc que des personnes n'ont pu obtenir ce qu'elles désiraient. D'ailleurs quelques messages sur la page Facebook de l'organisme montraient de la frustration, dont d'un homme qui affirmait qu'il pêche sur les glaces du Saguenay depuis 40 ans et qu'il ne pourra y être cette année. Il y a un engouement sans précédent pour la pêche blanche, donc les effets collatéraux malheureusement c'est que certaines personnes n'auront pas accès à un terrain. C'est la même chose que pour les amateurs de ski de fond et de plein air qui veulent s'approvisionner en équipement et qui ne sont pas en mesure de le faire, a imagé le directeur général.

Il y avait au total environ 1000 terrains disponibles cette année. Environ 600 d'entre eux ont été conservés par ceux qui les occupaient l'an dernier. Les quelque 400 autres étaient accessibles en réservation mercredi. Vers 16 h mercredi, il en restait environ 70, mais seulement dans des secteurs de pêche à l'éperlan. Les terrains qui restent potentiellement, c'est surtout pour les terrains de l'éperlan, que ce soit les rues de l'Éperlan, du Capelan ou de la Truite, a poursuivi M. Galbrand.

Les terrains privilégiés pour la pêche au poisson de fond sont situés plus au large.

Rappelons que la glace doit atteindre 30 centimètres pour que les cabanes puissent être embarquées de façon sécuritaire.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !