•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un méga spectacle virtuel produit au N.-B.

Affiche du spectacle sur laquelle on peut voir les groupe Troiselle, Sirène et matelot, Cy et Bleu Jeans Bleu.

RADARTS présentera un méga spectacle de ses coups de coeur francophones le 26 novembre prochain, sur le web.

Photo : FrancoFête en Acadie

Radio-Canada

Un méga spectacle virtuel produit au Nouveau-Brunswick et intitulé Un beau jour sera présenté en ligne jeudi à 19 h 30 sur la plateforme numérique du Réseau atlantique de diffusion des arts de la scène (RADARTS). Des artistes acadiens et francophones ont enregistré des chansons en studio, et le montage sera présenté sur la toile.

Cy, Christian Kit Goguen, Sirène et Matelot, Troiselle, Bleu Jeans Bleu et Laurie LeBlanc ne sont que quelques-uns des musiciens qui feront partie de la production. Le spectacle sera animé par l’artiste acadienne Monique Poirier.

L’événement en ligne, créé collectivement par les membres de RADARTS, s’inscrit dans la série Coup de cœur francophone en Acadie.

Cette année, en ces temps de pandémie, on voulait trouver une façon de faire circuler encore la chanson francophone, mais on le fait de façon virtuelle, explique la directrice générale de RADARTS, Jacinthe Comeau.

Le spectacle, qui s’intitule Un beau jour, se veut un message d’espoir.

Un beau jour, les publics vont pouvoir rencontrer les artistes, les artistes vont pouvoir tourner, faire des spectacles partout dans le monde et un beau jour, toute l’industrie des arts de la scène pourra vivre de son métier.

Jacinthe Comeau, directrice générale de RADARTS

Les artistes qui seront sur scène ont été sélectionnés entre autres parce qu'ils ont chacun déjà fait partie des tournées Coups de cœurs francophones partout en Atlantique.

Le chanteur de Bleu Jeans Bleu Mathieu Lafontaine, alias Claude Cobra.

Le chanteur de Bleu Jeans Bleu Mathieu Lafontaine, alias Claude Cobra, sera dans le spectacle de jeudi.

Photo : Radio-Canada / Anik Moulin

Le spectacle qui sera présenté jeudi soir a été préenregistré dans un studio à Moncton, au Nouveau-Brunswick.

En pleine pandémie, les artistes à l’extérieur de la province ont dû enregistrer leur performance dans des studios d’enregistrement sur leur territoire, ou bien carrément de leur domicile. On va avoir toute sorte d’univers, dit Jacinthe Comeau.

Les choix musicaux

Le tandem Sirène et Matelot, formé par les artistes Lennie Gallant et Patricia Richard, participera aussi à ce spectacle.

Les deux musiciens de l’Île-du-Prince-Édouard sont même venus à Moncton pour préenregistrer une performance de deux chansons sur scène. Le duo chantera une chanson sur les beautés de l’automne. On a pensé qu’après une année très difficile, peut-être ce serait le fun d’avoir une chanson d’espérance, dit Lennie Gallant.

On trouvait que c’était symbolique de la situation actuelle qu’on vit tous, ajoute Patricia Richard.

Tout comme Sirène et Matelot, le groupe Cy, de la Nouvelle-Écosse, s’est laissé inspirer par la pandémie pour sa sélection musicale lors du spectacle.

Les 4 membres du groupe Cy devant un arrière-plan turquoise et orange.

Les 4 membres du groupe néo-écossais Cy

Photo : Denis Duquette

Normalement connus pour ses rythmes endiablés qui font danser les foules, les musiciens ont opté cette fois pour deux chansons calmes de leur dernier album, Acadian Dream.

Ça nous donnait une opportunité pour jouer ce qu’on ne jouera peut-être pas dans un chapiteau, explique le chanteur Éric Dow.

Un spectacle en pandémie

Le directeur technique pour les Francofêtes, Pascal Dubé, affirme que son équipe a travaillé des heures et des heures pour préparer la captation vidéo de ce spectacle virtuel.

Enregistrés en différé sur un vrai plateau de tournage, les musiciens sont venus à des moments différents, et devaient suivre les mesures sanitaires en cours imposées par la pandémie. Distanciation sociale, port du masque; il s’agit de plusieurs jours de travail pour un spectacle de 90 minutes.

La FrancoFête en Acadie.

La FrancoFête en Acadie a été présentée de façon virtuelle cette année. Toutes les prestations ont été enregistrées à l'avance.

Photo : Radio-Canada / Radarts

Malgré les règles sanitaires, les musiciens éprouvent beaucoup de gratitude de pouvoir jouer sur une vraie scène de spectacle.

Si l’on regarde la brochette d’artistes ce soir […] vraiment, on ne pourrait pas demander mieux que cela comme retrouvailles sur scène pendant la Francofête.

Éric Dow, chanteur du groupe Cy

Comme beaucoup d’artistes, on n’a pas eu beaucoup la chance de se présenter sur scène pendant la COVID, explique Éric Dow. On a pu faire quelques petits spectacles en mode virtuel, mais là vraiment, c’est le premier spectacle en direct depuis le mois de mars, donc on est vraiment contents d’être là.

D’avoir une vraie expérience, comme si tout était normal. C’est comme relaxant, ajoute Guillaume Bouliane, musicien de Cy.

Absence du public

Selon Pascal Dubé, le plus gros défi de la captation de spectacle en différé, c’est pour les musiciens, qui ne retrouvent pas la même ambiance qu’à l’habitude, en raison de l’absence du public. On manque l’interaction des personnes en salle […], car ils n’ont pas les applaudissements, explique-t-il.

On aime beaucoup l’énergie de la foule, confirme Lennie Gallant.

Patricia Richard et Lennie Gallant l'un à côté de l'autre, sur fond de ciel bleu.

Patricia Richard et Lennie Gallant

Photo : Davy Gallant

Je trouve cela intéressant qu’ils trouvent d’autres manières de pouvoir rejoindre le public, et d’exposer les arts et les artistes au public, conclut Patricia Richard.

Avec les informations de Camille Bourdeau

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !