•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Labeaume blâme le ministère de la Culture de freiner le peuplement du Vieux-Québec

20201109154146

Régis Labeaume

Photo : Radio-Canada / Marc Andre Turgeon

Félix Morrissette-Beaulieu

Le maire de Québec Régis Labeaume blâme le ministère de la Culture et des Communications pour l'abandon ou la modification de neuf projets immobiliers depuis cinq ans dans le Vieux-Québec.

Selon lui, la réalisation de ces chantiers aurait permis à la Ville d'atteindre son objectif d'ajouter 500 nouveaux résidents permanents dans le quartier historique.

La plupart de ces projets ont approuvé par la Ville et la population, avant d’être modifiés ou annulés par le ministère de la Culture, a plaidé le maire de Québec.

Régis Labeaume s’est adressé directement la ministre de la Culture, Nathalie Roy, lors des audiences publiques sur le projet de loi 69, mercredi, qui doit modifier la Loi sur le patrimoine culturel.

C’est très compliqué d’amener des résidents permanents dans le Vieux-Québec, a dit le maire.

Les gens de la Commission d’urbanisme à la Ville de Québec, ce sont des gens de très grande qualité. Les gens étaient d’accord avec les projets. Au ministère, les gens ne l’étaient pas. On a de la misère à comprendre.

Régis Labeaume, maire de Québec

Selon le maire, seulement 189 logements, sur plus de 400 prévus, verront le jour en raison de ces changements ou refus.

Le Vieux-Québec

Le Vieux-Québec

Photo : Radio-Canada / Sebastien Vachon

Droit de contester

Le maire demande que la Ville soit autorisée à contester les décisions du gouvernement devant le Tribunal administratif du Travail.

Actuellement, ce sont les promoteurs qui vont débattre de leur projet refusé ou modifié.

On veut avoir ce droit-là. Parce que c’est important de situer un projet dans son environnement patrimonial. Tout le monde serait gagnant, croit le maire.

Cela nous fournirait l’occasion de présenter notre vision de l’aménagement du site patrimonial et notre analyse de la façon dont le projet s’y intègre, ajoute le maire.

Transparence

De son côté, la ministre de la Culture, Nathalie Roy, répond que le projet de loi 69 vise à améliorer la transparence entourant les décisions du ministère de la Culture.

Le projet de loi vise justement l’élaboration de critères. Ça va être écrit, ça va être public, ça va être clair. On veut donner une prévisibilité aux promoteurs, qu’ils sachent ce qu’ils pourront ou ne pourront pas faire.

Nathalie Roy, ministre de la Culture et des Communications
Nathalie Roy parle en conférence de presse.

La ministre de la Culture, Nathalie Roy, s'adresse aux médias pendant une conférence de presse.

Photo : La Presse canadienne / Paul Chiasson

Ce besoin de transparence là, les administrations municipales en ont besoin, les citoyens les ont […] et tous les entrepreneurs également qui ont des projets, ajoute la ministre.

Avec des informations d'Olivier Lemieux

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !