•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ce qu'il faut savoir sur la saison de ski de fond à Québec

De l'équipement de ski de fond sur un support en bois à l'extérieur l'hiver.

La saison de ski de fond est sur le point de commencer à Québec.

Photo : Radio-Canada / Jean-Sébastien Marier

Outre la forêt Montmorency, fermée au public cet hiver, les centres de ski de fond de la grande région de Québec devraient ouvrir leurs portes dans les prochaines semaines. L’accès aux chalets d’accueil, aux salles de fartage et aux refuges sera toutefois limité. Voici ce qu’il faut savoir sur la saison de ski de fond à venir.

Si les premiers coups de pôles s’étaient donnés aussi tôt que la mi-novembre, l’an dernier, à Saint-Ferréol-les-Neiges, la récente vague de chaleur qui a traversé le Québec force les fondeurs de la région à s’armer d’un peu de patience. Or, ils sont probablement nombreux à être prêts à prendre d’assaut les pistes.

On s’attend à une augmentation de la fréquentation de notre centre de ski de fond. On l’a vu cet été, les gens ont besoin d’aller dehors, pointe le porte-parole de la station touristique Mont-Sainte-Anne, Simon Lefebvre.

Même son de cloche à la SÉPAQ. On a vu l’appétit des gens pour le plein air sur nos territoires. Puis, on voit passer des reportages sur des boutiques qui vendent beaucoup de skis de fond , relate le porte-parole Simon Boivin. Déjà, les 5000 abonnements de saison de ski de fond de la SÉPAQ, qui avaient été mis en vente, ont trouvé preneurs.

Achat de billets en ligne à la SÉPAQ

Cet achalandage record attendu comportera sa part de défis pour respecter les mesures sanitaires.

À l’image de cet été dans les parcs nationaux, les visiteurs du Camp Mercier et de la station touristique Duchesnay, gérés par la SÉPAQ, devront se procurer leur billet quotidien de ski de fond en ligne avant leur venue.

Il sera possible de le faire jusqu’à trois jours à l’avance et le nombre de billets en vente sera limité. Le nombre va dépendre de la quantité de détenteurs de billets de saison qu’on prévoit accueillir cette journée-là , explique Simon Boivin.

Ceux qui tenteront d’acheter leur billet juste avant de se rendre à la station, lors une journée de fin de semaine, pourraient donc avoir une mauvaise surprise.

Temps restreint à l'intérieur

La reconstruction du chalet du Camp Mercier, démoli le printemps dernier, a pris du retard en raison de la pandémie. Cet hiver, c’est donc dans des roulottes que les fondeurs pourront farter leurs skis et se réchauffer brièvement. Le tout en portant le masque et en respectant les deux mètres de distance. La location d'équipement ne sera par ailleurs pas possible.

Elle le sera à la station Duchesnay, mais il faudra réserver l’équipement 24 heures d’avance et le récupérer à une heure précise.

Vue sur l’accueil du camp Mercier

Le chalet d'accueil du Camp Mercier a été démoli. Le nouveau ne sera prêt qu'à la fin de l'hiver.

Photo : Radio-Canada / Nicole Germain

Autant au Camp Mercier qu’à Duchesnay, il ne faudra pas s’éterniser à l’intérieur, prévient Simon Boivin. Il n’y aura pas de service de restauration, ni de casiers. Des tables de fartage et des toilettes sèches seront aussi ajoutées à l’extérieur.

Les refuges le long des pistes pourront accueillir un nombre limité de personnes pour un temps limité à l'intérieur. Ils ne pourront pas être loués pour la nuit comme à l’habitude.

Pas de refuges à Saint-Ferréol-les-Neiges

À Saint-Ferréol-les-Neiges, la station Mont-Saint-Anne n’ouvrira pas du tout les refuges. Du moins pas pour commencer la saison. Le chalet d’accueil sera ouvert en respectant les mesures sanitaires, mais aucun équipement ne pourra y être laissé par les fondeurs durant leur sortie.

Le port du masque sera par ailleurs obligatoire partout sur les installations du centre de ski, sauf en pratiquant le ski de fond sur les pistes, précise Simon Lefebvre.

Aucune table de fartage ne sera disponible. Les fondeurs sont invités à farter leurs skis à la maison, mais des employés de l'atelier offriront aussi le service.

La situation est similaire au centre de ski de fond La Balade, à Lévis. L’accès aux bâtiments sera très limité et aucune station de fartage ne sera disponible.

Le chalet des plaines d'Abraham sera ouvert

Pour les amateurs de ski de fond urbain, finalement, la piste des plaines d’Abraham sera tracée comme à l'habitude dès que la couche de neige le permettra.

L’accès au chalet en bordure de l’anneau de glace sera possible à compter du 10 décembre avec diverses restrictions qui seront annoncées prochainement par la Ville de Québec.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !