•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : la saison de sports universitaires annulée en Atlantique cet hiver

Les équipes pourront cependant tenir des compétitions amicales hors des cadres du SUA.

Maxime St-Cyr patine pendant un match de hockey.

Les Aigles bleus de l'Université de Moncton

Photo : Fournie par l'Université de Moncton

François Le Blanc

L'organisme Sport universitaire de l'Atlantique (SUA) annule sa saison hivernale. La décision a été annoncée aux athlètes en début d'après-midi mercredi. Par contre, des compétitions amicales pourront avoir lieu si les agences locales de santé publique le permettent.

SUA était très près d'un retour au jeu presque normal en raison des succès obtenus par la bulle atlantique, selon son directeur exécutif, Phil Currie.

Phil Currie en entrevue sur un terrain de basketball.

Phil Currie est directeur exécutif de Sport universitaire de l'Atlantique. C'est une décision très difficile à prendre pour l'organisation.

Photo : Radio-Canada / CBC

La première recommandation était de revenir à un calendrier de matchs et d'avoir un championnat. Malheureusement, la réalité a changé rapidement, explique-t-il.

La recrudescence des cas de COVID-19 au Nouveau-Brunswick et en Nouvelle-Écosse a changé la donne.

Pour l'instant, Phil Currie ne peut dire s'il y aura des pertes financières. Notre organisation a été frappée durement, comme les départements des sports dans les universités, admet-il. Il faudra voir quel sera l'impact à long terme et opérer dans les cadres de budget différents après cette pandémie.

Les temps ont changé pour les universités et la pandémie a durement touché les sports.

Les temps ont changé pour les universités et la pandémie a durement touché les sports.

Photo : Radio-Canada / Francois Leblanc

Il affirme n'avoir aucune indication permettant de croire que des universités pourraient profiter de l'occasion pour sabrer des programmes moins compétitifs.

Des options pour les athlètes

Malgré la suspension des activités normales, Sports universitaires de l'Atlantique permettra aux universités de tenir des compétitions ou des matchs hors-concours.

Une jeune femme court.

L'athlétisme intérieur est l'un des sports présentés l'hiver.

Photo : Université de Moncton / Normand Léger

Il est plus prudent de laisser aux membres le choix de retourner au jeu ou non, mentionne Phil Currie, en précisant que le format sera choisi en accord avec les agences de santé publique.

C'est une petite victoire. Il est malheureux de ne pouvoir avoir de saison normale et de faire ce qu'on fait habituellement. C'est important pour nos étudiants-athlètes d'avoir une option, dit-il.

Les athlètes ont le droit de s'entraîner pour le moment et certaines équipes le font déjà.

Pas de bulle comme la LHJMQ

Sports universitaires de l'Atlantique a étudié plusieurs autres options pour son retour au jeu. Le concept de bulle, comme le fait la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ), a même été considéré.

Ce serait fantastique de le faire, que ce soit pour un tournoi ou de rassembler toutes les équipes dans un même endroit, lance M. Currie. On en a même parlé avec le médecin hygiéniste en chef de la Nouvelle-Écosse. Mais, le problème est qu'on ne peut regrouper beaucoup de monde dans un même endroit.

Déçu de la situation, Phil Currie se fait philosophe.

Que dire là-dessus? C'est une situation difficile, non seulement pour le sport, mais pour le monde en général.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !