•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : nouvelles mesures en vigueur dès le 27 novembre en Saskatchewan

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Scott Moe porte le masque en parlant près du micro à l'Assemblée législative (archives).

Scott Moe portant le masque lors d'une conférence de presse le 9 novembre 2020 (archives).

Photo : La Presse canadienne / Michael Bell

Limite de quatre personnes assises à la même table dans les restaurants, sports d’équipe suspendus et réduction de la capacité d’accueil dans les lieux de culte : voici quelques-unes des mesures annoncées par le gouvernement de la Saskatchewan mercredi.

En isolement préventif depuis lundi, le premier ministre Scott Moe a une fois de plus répété qu’il était contre un confinement provincial, affirmant que cela serait désastreux pour l’économie.

Notre objectif est d'éviter une fermeture des entreprises, des services et des activités, puisque cela va finir par mettre des gens au chômage. Nous croyons que les mesures que nous avons prises jusqu'à présent pourront réduire le taux d'augmentation de nouveaux cas et aplatir la courbe de la progression de la maladie, dit celui qui est toujours en attente du résultat de son test de dépistage.

Pour sa part, le président et directeur général de l’Autorité de la santé de la Saskatchewan, Scott Livingstone, reconnaît que les temps d’attente des résultats des tests de dépistage ont augmenté au cours des dernières semaines.

À cet égard, il affirme que les autorités sanitaires vont évaluer la situation au cours des prochaines semaines et des prochains mois pour décider au besoin d'élargir les horaires ou les services afin d'accueillir plus de personnes.

Carte montrant les cas de coronavirus par pays

Obligatoire dans tous les lieux publics intérieurs depuis le 19 novembre dernier, le port du masque est maintenant étendu à tous les élèves, employés et visiteurs de toutes les écoles et des garderies, sauf lors de la consommation d’aliments et de boissons, ainsi que lors des activités aquatiques.

Les enfants âgés de 0 à 2 ans sont exemptés du port du masque, tandis que les 3 à 12 ans doivent le porter seulement s’ils sont en mesure de le faire.

La récente hausse des cas de COVID-19 dans la province a forcé les autorités sanitaires à annoncer de nouvelles mesures pour limiter la propagation du virus.

Les mesures entreront en vigueur le 27 novembre et resteront en place jusqu’au 17 décembre. Ce jour-là, les autorités sanitaires de la province réévalueront la situation.

Autres nouvelles restrictions :

  • Dans les restaurants et les établissements du genre, les tables doivent être à 2 mètres de distance les unes des autres s’il y a une barrière entre elles. Sinon, elles doivent être séparées de 3 mètres de distance;

  • Ces établissements doivent prendre en note les coordonnées personnelles de tous les clients pour aider au traçage;

  • Le couvre-feu sur le service des boissons alcoolisées à partir de 22 h jusqu’au lendemain demeure en vigueur;

  • Les casinos, les salles de bingo, les arénas et les salles de spectacle doivent limiter leur capacité à un maximum de 30 personnes;

  • Les événements comme les funérailles, les banquets et les mariages sont eux aussi limités à un maximum de 30 invités. La nourriture et la boisson ne peuvent plus être servies;

  • Tous les sports d’équipe ou de groupe sont suspendus, mais les athlètes et les danseurs de moins de 18 ans peuvent continuer à s’entraîner en groupe de huit. Ils doivent porter un masque et respecter une distance de 3 mètres entre eux;

  • Les cours et les groupes de conditionnement physique sont toujours tolérés pourvu que les groupes soient de huit personnes au maximum, que les participants portent un masque et qu’ils se tiennent à 3 mètres de distance les uns des autres;

  • Des boissons et de la nourriture ne peuvent plus être servies dans les lieux de culte;

  • Le nombre de personnes dans les entreprises et dans les centres commerciaux est limité à 50 % de leur capacité actuelle.

Moe « très inquiet » après les propos de Trudeau

Scott Moe s’est dit très inquiet et franchement très troublé par les propos tenus mardi par le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, selon lesquels le Canada serait désavantagé dans l’accès à un vaccin contre la COVID-19 par rapport à d’autres pays.

Scott Moe demande qu’Ottawa fasse preuve de davantage de clarté à cet effet, affirmant que les propos de Justin Trudeau sont le contraire de ce qu’il garantit à tous les Canadiens depuis deux mois.

Récentes mesures du gouvernement

Au cours des dernières semaines, la hausse du nombre de cas quotidiens a forcé les autorités sanitaires de la province à intensifier les mesures. En plus du port du masque obligatoire dans tous les lieux publics intérieurs de la province, les rassemblements privés intérieurs sont maintenant limités à cinq personnes.

De plus, les visites dans les centres de soins de longue durée ont été suspendues afin de protéger les plus vulnérables.

Ce mois-ci, des centaines de médecins ont signé une lettre ouverte dans laquelle ils ont fait part à la province de leurs inquiétudes quant à la récente hausse du nombre de cas. Ces médecins craignent que le système de santé ne soit trop engorgé.

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Avec les informations de Grégory Wilson et de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !