•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un nouveau test pour le système Québec en alerte

Une personne compose un numéro sur son cellulaire.

Le message d'alerte doit être transmis à tous les cellulaires compatibles.

Photo : Associated Press

Le ministère de la Sécurité publique mettra à l’essai son système Québec en alerte mercredi après-midi. Un message sera diffusé à 13 h 55 à la télévision, à la radio et sur les appareils sans fil.

Ce système a pour but d’aviser rapidement les citoyens lorsqu’une catastrophe survient. Il peut s’agir par exemple d’une inondation soudaine, d’une tornade ou d’un tremblement de terre. Le système permet aussi de transmettre des alertes Amber.

Les radiodiffuseurs et les entreprises de télécommunications sont obligés de transmettre le message sur leurs ondes.

Le message qui sera diffusé à grande échelle lundi après-midi précisera qu’il s’agit d’un test et que la situation est fictive.

Les citoyens ne peuvent pas se désabonner du service essentiel. Par contre, pour recevoir l’alerte sur un téléphone sans fil, il est nécessaire que celui-ci soit compatible et connecté à un réseau LTE au moment où l'alerte est lancée.

Le système est pancanadien, si bien que toutes les provinces et les territoires du pays recevront l’alerte. À l’extérieur du Québec, le système se nomme simplement En alerte.

Dans le passé, il a quelquefois été montré du doigt en raison de ses ratés, notamment parce que de nombreux cellulaires n’avaient pas transmis l’information.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !