•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Décès de l’ex-ministre Marc-André Bédard

Marc-André Bédard

Marc-André Bédard a été désigné Patriote de l'année au Saguenay Lac-Saint-Jean.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

L’ex-ministre du Parti québécois (PQ) Marc-André Bédard a succombé au coronavirus. Il avait été transféré mercredi matin à l’Hôpital de Chicoutimi en raison de complications.

Marc-André Bédard, 85 ans, résidait depuis plusieurs années au Manoir Champlain, dans l’arrondissement de Chicoutimi, un établissement pour aînés secoué par de nombreux cas de COVID-19. Au dernier bilan, mardi, 45 % des résidents de l'établissement étaient atteints de la maladie.

Son fils Stéphane, lui aussi ancien ministre du PQ, a publié un message sur Facebook pour annoncer le décès de son père.

La famille politique du réputé militant, le Parti québécois, n’a pas tardé à publier sur Twitter un message de condoléances.

Élu député de Chicoutimi pour la première fois en 1973, Marc-André Bédard est l’un des membres fondateurs du Parti québécois. Il a représenté la circonscription à l’Assemblée nationale jusqu’à son retrait de la vie politique, en 1985.

Il a occupé le poste de ministre de la Justice dans le premier gouvernement de René Lévesque.

L’avocat de formation a notamment travaillé à la réforme de la Charte québécoise des droits et libertés de la personne et à la réforme du Code civil du Québec.

Deux hommes discutent à une table.

Marc-André Bédard est accompagné de René Lévesque lors d'une conférence de presse en 1975.

Photo : Radio-Canada

Nombreuses réactions

Rapidement après l'annonce du décès, les réactions se sont multipliées.

En point de presse, le premier ministre François Legault a rappelé qu’il avait bien connu Marc-André Bédard à l’époque où il était député du PQ. Il en garde d’excellents souvenirs.

Je veux dire un énorme merci à Marc-André Bédard pour tout ce qu’il a fait pour le Québec.

François Legault, premier ministre du Québec

François Legault ne sait pas encore si des funérailles nationales seront organisées pour M. Bédard. Il préfère étudier cette option avec les responsables du protocole avant de se prononcer.

La cheffe du Parti libéral du Québec, Dominique Anglade, a aussi offert ses condoléances à la famille, ajoutant que Marc-André Bédard a marqué la politique québécoise de manière indélébile et saluant son engagement et sa contribution à l'avancement du Québec.

Un contenu vidéo est disponible pour cet article

Mort de Marc-André Bédard : entrevue avec Lucien Bouchard

Le député du Parti québécois dans Jonquière, Sylvain Gaudreault, a publié sur son compte Facebook une photo où on le voit en compagnie de Marc-André Bédard et Jeanne Blackburn. Un géant a quitté ma région , dit-il au sujet de l’ex-ministre, qu’il dépeint comme un grand indépendantiste, épris de justice, une référence, un modèle et un inconditionnel du Saguenay–Lac-Saint-Jean.

C’est lui qui a inscrit dans la Charte des droits et libertés le motif de discrimination sur l’homosexualité, c’est une avancée incroyable, a-t-il ajouté lors d'une mêlée de presse à l'Assemblée nationale. Il a travaillé sur le Code civil, le droit de la famille. Un homme progressiste, malgré sa génération.

C’est un homme qui était capable de faire la part des choses et de dire "il faut que le Québec avance".

Sylvain Gaudreault
Un contenu vidéo est disponible pour cet article

Décès de Marc-André Bédard : entrevue avec Pauline Marois

Son collègue dans Matane-Matapédia, Pascal Bérubé, a souligné les avancées juridiques attribuables à Marc-André Bédard.

C’est un géant de la politique québécois, probablement le plus grand ministre de la Justice des 50 dernières années.

Pascal Bérubé, député du PQ dans Matane-Matapédia

En matière de droits et libertés, il a fait retirer toutes discriminations à l’égard de l’orientation sexuelle à une époque ou on n’en parlait pas autant qu’aujourd’hui. Il y a des millions de Québécois qui lui doivent beaucoup, a-t-il lui aussi rappelé.

L'Université du Québec à Chicoutimi a aussi réagi au décès de Marc-André Bédard. La rectrice Nicole Bouchard a souligné l'apport de Monsieur Bédard à l'UQAC, alors qu'il a été conseiller au bureau du recteur de 1985 à 1996.

Il a contribué à la création de deux chaires de recherche importantes, soit le Consortium de recherche sur la forêt boréale et le Centre québécois de recherche et de développement sur l'aluminium.

Marc-André Bédard avait reçu un doctorat honorifique en 2016.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !