•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La COVID-19 crée un manque de personnel dans une résidence pour aînés de Moose Jaw

Le centre de soins de longue durée Providence Place, à Moose Jaw.

Une éclosion de COVID-19 a été déclarée au centre de soins de longue durée Providence Place, à Moose Jaw (archives).

Photo :  (Google Streetview)

Radio-Canada

Le centre de soins de longue durée Providence Place, à Moose Jaw, dans le sud de la Saskatchewan, fait face à un manque de personnel après qu’une éclosion de COVID-19 y a été déclarée vendredi dernier.

Tous les résidents du centre ont dû être testés, et les employés à risque ont l'obligation de s’auto-isoler pour une période de 14 jours. Cette mesure a eu pour conséquence de réduire le nombre d’employés dans les prochaines semaines au sein de l’établissement.

Pour l’instant, on ignore le nombre de résidents et de travailleurs infectés, malgré les demandes d'informations de CBC auprès de la résidence.

Les responsables de la résidence, qui compte 160 lits, ont envoyé une série de courriels pour informer les familles que des changements possibles à la routine des résidents sont attendus en raison du manque de personnel.

Il peut y avoir des journées où un résident ne peut pas se lever ou que ce dernier portera des vêtements d’hôpital plutôt que ses habits réguliers. Bien que nourrir les résidents soit une priorité, il peut arriver que nous ne soyons pas capables de le faire pendant que le déjeuner ou le souper est encore chaud. Pour cette raison, nous servirons des repas froids afin d’assurer la qualité de la nourriture.

Tous les résidents doivent également rester dans leur chambre. Le personnel est équipé de matériel de protection individuelle, de masques et de visières.

Le centre soutient cependant que des mesures ont été prises pour assurer aux résidents les soins nécessaires.

Nous nous assurons que vos proches soient nourris, puissent aller aux toilettes, reçoivent leurs médicaments et soient changés de position afin d’éviter tout problème de peau.

Un porte-parole de l’Autorité de la Santé de la Saskatchewan a indiqué mardi que l'organisation travaille avec Providence Place pour apporter une solution au manque de personnel.

Avec les informations de Guy Quenneville

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !