•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un recours collectif de 350 M$ contre la Ville de Thunder Bay pour des fuites d’eau

La façade d'un bâtiment.

Selon un recours collectif, la Ville de Thunder Bay a failli à ses obligations en ajoutant de l'hydroxyde de sodium à son système d'eau.

Photo : Radio-Canada / Miguel Lachance

Radio-Canada

Selon un recours collectif de 350 millions de dollars déposé par une firme d’avocats de Toronto, la Ville de Thunder Bay serait responsable d’une série de fuites et de dommages à des systèmes de plomberie qui ont touché des centaines de résidents.

Le recours, intenté à Toronto par le cabinet d’avocats Roy O’Connor, soutient que l’ajout d’hydroxyde de sodium par la Ville à l’approvisionnement en eau potable est à l’origine des fuites.

Cette substance a été ajoutée pour la première fois à l’ensemble du système d’aqueduc en 2018 pour réduire la quantité de plomb dans l’eau pour les maisons avec des tuyaux de raccordement en plomb.

La Ville a abandonné cette pratique au début de cette année.

La plaignante principale est Patsy Stadnyk, qui a organisé un rassemblement à l’hôtel de ville au début de l’automne pour les personnes concernées par les fuites.

Patsy Stadnyk a précédemment déclaré à CBC News qu’elle a dû faire face à des ruptures de canalisations dans l’une de ses propriétés locatives, ce qui a nécessité des réparations qui lui ont coûté plus de 8000 $.

Une fuite d'eau dans un tuyau de cuivre.

Une fuite d'eau dans un tuyau de cuivre dans une maison de Thunder Bay. Des centaines de propriétaires se plaignent de fuites du genre depuis plusieurs mois.

Photo : Facebook/Leslie Wilson

C’est un vrai problème et une source majeure de stress pour les personnes approvisionnées par le réseau d’eau de la Ville, a déclaré Mme Stadnyk dans une déclaration écrite partagée par le cabinet d’avocats.

Des milliers de maisons et autres propriétés ont déjà été endommagées et beaucoup de gens se demandent si leur propriété sera la prochaine.

Patsy Stadnyk

Comme les résidents le savent, nous avons essayé de faire réagir la Ville à la situation et aux dégâts, mais sans succès, ajoute Mme Stadnyk

La poursuite allègue que la Ville avait l’obligation légale envers les résidents, les entreprises et les organismes de s’assurer qu’il n’y aurait pas de corrosion prématurée de leurs tuyaux et systèmes de plomberie.

Selon le recours collectif, il existe d’autres options que l’hydroxyde de sodium pour réduire le taux de plomb dans l’eau.

Les allégations doivent encore être examinées par le tribunal.

La Ville de Thunder Bay n’a pas répondu à une demande d'entrevue.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !