•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La LHJMQ paralysée dans les Maritimes

Deux joueurs sur la patinoire, penchés, devant un arbitre, avant une mise au jeu.

Les équipes des Maritimes ne s'affronteront pas sur la patinoire pour au moins une semaine.

Photo : Titan Acadie-Bathurst / Tyson Gray

Radio-Canada

La Ligue de hockey junior majeur du Québec reporte sept matchs qui devaient être disputées cette semaine dans la division des Maritimes, en raison de la pandémie de COVID-19.


L'isolement des joueurs, un défi

Dans un communiqué publié en ligne, la ligue dit avoir pris cette décision à la suite de l’annonce de nouvelles restrictions par la Santé publique à l’Île-du-Prince-Édouard et en Nouvelle-Écosse.

La médecin hygiéniste en chef de l'Île-du-Prince-Édouard, Heather Morrison, a expliqué qu'il était difficile d'assurer l'isolement des joueurs après un match, à leur retour dans la province, comme le prévoient les règles en vigueur.

C'était une discussion quand on a compris que les joueurs et l'équipe ne pouvaient pas vraiment s'isoler comme il faut s'ils voyageaient. C'est important qu'ils fassent ça et ils doivent voyager pour faire les matchs alors..., a expliqué Dre Morrison lors d'un point de presse, mardi.

Les Islanders de Charlottetonw ont rapidement réagi à cette décision de la Santé publique.

Cette décision collective a été prise dans les meilleurs intérêts des résidents de l'Île-du-Prince-Édouard et des partisans des Islanders. La COVID-19 continue d'évoluer. Elle nous force à ajuster notre horaire pour les deux prochaines semaines.

Un bon début de saison

Les équipes des Maritimes s'étaient pourtant bien tiré d'affaires depuis le début de la saison.

Les Wildcats de Moncton avaient dû reporter des rencontres lors cet automne lorsque la région était passée en phase orange pour une première fois.

Les Sea Dogs de Saint-Jean et les Mooseheads de Halifax avaient suspendu leurs activités au cours de la dernière semaine en raison de contrôles positifs au sein de leur personnel.

C'est la première fois depuis le début de la saison de la LHJMQ, le 2 octobre, que la section Maritimes doit cesser l'ensemble de ses activités.

Sept équipes du Québec en zone rouge participent présentement à une série de rencontres dans un environnement protégé à Québec. Le Phoenix de Sherbrooke est inactif puisque l'Estrie est entrée en zone rouge trop tard pour que les membres de l'équipe soient placés en isolement avant d'intégrer la bulle de la LHJMQ à Québec.

Pendant ce temps, les Foreurs de Val-d'Or, les Huskies de Rouyn-Noranda, le Drakkar de Baie-Comeau et l'Océanic de Rimouski continuent à disputer des matchs entre eux.

Avec des informations de La Presse canadienne et de François LeBlanc

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !