•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mattice-Val Côté ferme son complexe sportif pour l’hiver

Un parking désert près d'une vieux complexe sportif

Le complexe sportif de Mattice-Val Côté est fermé afin de réaliser des économies.

Photo : Radio-Canada / Francis Bouchard

Il n’y aura pas d’activités au Complexe sportif de Mattice au cours des prochains mois. Le maire de Mattice-Val Côté, Marc Dupuis, dit que le conseil municipal a décidé officiellement de fermer l’édifice cet hiver afin de réaliser des économies.

Selon le maire, la décision a été prise lors de la rencontre du conseil municipal, lundi soir.

Elle était envisagée depuis plusieurs semaines dans le cadre d’une série de mesures de réduction des dépenses, alors que la petite municipalité à l’est de Hearst fait face à un grand défi financier.

Pour l’année 2021, Mattice-Val Côté essuiera une perte de revenus en impôts fonciers d’environ 500 000 $, parce que la compagnie TC Énergie, autrefois connue sous le nom de TransCanada, a démoli des édifices à sa station de compression du pipeline de gaz naturel, après avoir éliminé deux compresseurs.

Ce montant représente 20% du budget de la municipalité.

Selon le maire Dupuis, la décision de fermer le complexe sportif est aussi liée aux protocoles sanitaires imposés pour limiter la propagation de la COVID-19.

Les mesures sanitaires auraient entraîné des dépenses supplémentaires, entre autres pour le nettoyage.

Il y a beaucoup de réglementation et ça implique du monde qu’on doit engager pour ces ajouts-là. Une petite municipalité comme la nôtre, c’est plus difficile, dit-il.

Le Complexe sportif de Mattice comprend notamment une patinoire et une grande salle communautaire.

C’est décevant. Mais c’est impossible pour nous de continuer avec une perte au complexe sportif.

Marc Dupuis, maire de Mattice-Val Côté

Le maire Dupuis souligne que la municipalité a eu des discussions avec l’Association du hockey mineur de Mattice pour tenter de trouver des moyens d’éliminer le déficit d’exploitation de plusieurs dizaines de milliers de dollars du Complexe sportif, mais précise que c’était pratiquement impossible.

Le maire Dupuis souligne qu’il n’y a pas de mise à pied d’employés réguliers, mais qu’il y aura une réduction de l’embauche d’employés à temps partiel.

La fermeture du complexe sportif déçoit l’Association du hockey mineur de Mattice.

Nous sommes un peu déçus de la décision du conseil. On avait très hâte de regarder des possibilités de travailler avec la municipalité pour être en mesure d'ouvrir, mais on comprend aussi.

Chantal Chabot, présidente de l’Association de hockey mineur de Mattice

Mme Chabot se dit consciente que moins de groupes souhaitent louer la patinoire pendant la pandémie.

L'association du hockey mineur de Mattice a pris la décision de louer du temps de glace au Centre récréatif de Hearst.

Une quinzaine de jeunes hockeyeurs de cette communauté font le trajet d'une trentaine de kilomètres toutes les semaines pour pratiquer leur sport.

Elle souligne toutefois que certains enfants ont toutefois cessé de jouer au hockey.

Tournoi de hockey dans le cadre du Carnaval de Mattice-Val Côté.

Le hockey au complexe sportif fait toujours partie du Carnaval Missinaïbi de Mattice-Val Côté.

Photo : Radio-Canada / Francis Bouchard

Le maire Dupuis souligne que la municipalité va continuer de payer un montant d’environ 40 000 $ par année pour le maintien des services publics à l’édifice, notamment.

Si on décide à l’automne prochain de repartir, il faut quand même que la bâtisse soit maintenue, souligne Marc Dupuis.

Autres économies

Pour pallier l’impact de la perte de revenus, la municipalité continue de chercher des moyens de réduire ses dépenses.

Par exemple, elle a éliminé le déblaiement des trottoirs en hiver, à l’exception de ceux le long de la route 11.

Selon le maire, le conseil considère maintenant d’autres options.

Il faut essayer d’augmenter les revenus pour pouvoir baisser le coût de l’augmentation de taxes, souligne-t-il.

Par ailleurs, le maire souligne que la municipalité est en contact avec des représentants du ministère des Affaires municipales et du Logement à Sudbury.

Cinq personnes sont rassemblées, un homme est assis, le maire, et quatre autres sont derrière lui, debout.

Le conseil municipal de Mattice-Val Coté, avec au centre son maire, Marc Dupuis.

Photo : Mattice-Val Coté

Selon le maire Dupuis, la situation est comparée aux fermetures de grandes entreprises dans les communautés de Smooth Rock Falls et d’Iroquois Falls, ce qui avait entraîné la perte d’importants revenus de taxation dans ces communautés.

Dans le passé, il y avait des fonds pour ça, mais ça avait été enlevé. Le bureau de Sudbury du ministère des Affaires municipales regarde la situation avec nous, indique-t-il.

Le maire Dupuis souligne qu’une aide financière de la province serait très appréciée, mais il note que ce sera peut-être pour une année seulement.

Il faut quand même essayer de trouver des solutions pour l’année suivante, dit-il.

Le maire Dupuis affirme que la municipalité n’a toujours pas eu de réponse à une lettre de demande d'aide envoyée au ministre des Affaires municipales et du Logement, Steve Clark.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !