•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Achats en ligne : gare aux voleurs de colis!

Une affiche annonçant la présence d'une caméra de surveillance sur le balcon d'un appartement.

La caméra de surveillance du voisin de Patrick Clément a capté des images du vol de colis.

Photo : Radio-Canada

Pour bien des gens, l'approche du temps des Fêtes signifie acheter des cadeaux sur le web, mais l'expérience tourne parfois à la déception, puisque de plus en plus de colis livrés et laissés devant la porte sont volés.

Je trouve ça insultant que quelqu'un vienne chez nous. Il a passé du temps sur mon balcon. Il se penche, ramasse [le colis], c'est à lui, raconte Patrick Clément, un Montréalais qui s'est récemment fait voler un colis déposé devant la porte de sa résidence.

Il s'agissait d'un cadeau acheté en ligne pour l'anniversaire du jeune fils de sa copine. Habituellement, j'appelle mon voisin quand je reçois un colis, et là je me suis dit : ''Je ne le dérangerai pas. J'arrive dans environ une heure, c'est en plein jour, c'est le vendredi, il y a plein de monde en télétravail...

Mais la caméra de surveillance de son voisin montre qu'il ne s'est écoulé que quelques minutes entre le moment où le livreur a déposé le paquet et celui où le voleur est reparti avec.

On voit un individu qui se promène en avant de chez nous, qui attend un peu, qui monte sur mon balcon puis attend. Il y a un passant qui passe, il se penche, ramasse le colis, descend, met le colis dans son manteau puis s'en va, raconte Patrick Clément.

Il n'est pas le seul à avoir été victime d'un vol de colis. Selon un sondage du transporteur FedEx effectué auprès de 1500 Canadiens, une personne sur trois dit en avoir été la cible cette année, alors qu'en 2019, elles étaient un peu moins, soit environ une personne sur quatre.

Patrick Clément montre sa galerie d'un signe de la main.

Patrick Clément a été victime d'un vol de colis.

Photo : Radio-Canada

Le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) n'a pas de statistiques sur le vol de colis, mais il juge fort possible que ce type de vol ait connu une augmentation avec la pandémie. Le corps de police a d'ailleurs mis en ligne une vidéo pour sensibiliser la population au phénomène.

Si les gens ne sont pas à leur domicile, on les invite soit à se faire livrer au travail si les gens sont toujours au travail, [soit à] demander à un voisin justement, quand la livraison est attendue, de ramasser les colis, recommande le porte-parole du SPVM, Raphaël Bergeron.

Si on dispose de certains éléments de sécurité comme des boîtes de dépôt, de les déposer dans ces boîtes sécurisées, ce sont des éléments qui peuvent être mis en place afin justement de préserver les colis qu'on commande par Internet, poursuit M. Bergeron.

Dans un message diffusé sur sa page Facebook la semaine dernière, la Sûreté du Québec appelle les consommateurs à la vigilance à l'approche du temps des Fêtes.

Plus de vols de colis?

De la responsabilité du commerçant

L'Office de protection du consommateur rappelle pour sa part que c'est le commerçant qui a la responsabilité de s'assurer que le colis a bel et bien été reçu par le client.

Le commerçant est responsable et, parfois, on va essayer de vous renvoyer vers le transporteur ou on va vous envoyer une photo du colis sur le pas de votre porte, raconte Charles Tanguay, de l'Office de protection du consommateur.

Mais tout ça ne change rien au fait que vous ne l'avez pas reçu. Et donc, vous disposez d'un droit d'annulation si vous ne l'avez pas reçu, qui peut aller jusqu'à la rétrofacturation par l'émetteur de la carte de crédit, souligne M. Tanguay.

Pour Patrick Clément, l'histoire se termine bien : il s'est fait rembourser son achat et a pu offrir un cadeau à l'enfant de sa copine.

Le p'tit gars était content. Il a compris la situation. Au lieu que j'arrive avec une figurine imposée, il a eu le choix de toutes les figurines qui étaient disponibles sur Amazon, puis il en a choisi une plus chère, lance-t-il en éclatant de rire.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !