•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plus de 100 étudiants de l'UBC accusés d'avoir triché à un examen de mathématiques

Une étudiante marche en regardant son téléphone en passant devant un signe qui dit UBC.

Le cours et les examens de mi-session se déroulent entièrement en ligne ce semestre.

Photo : La Presse canadienne / Jonathan Hayward

Radio-Canada

L'Université de la Colombie-Britannique (UBC) ouvre une enquête alors qu'une centaine d’étudiants sont accusés d'avoir triché lors d’un examen de mathématiques de mi-session.

Dans une note interne rendue publique sur le site de discussion Reddit, un professeur du cours Math 100 indique qu’il y aurait plus de 100 cas de tricherie et se dit extrêmement déçu.

Si c'est confirmé, les étudiants concernés recevront une note de 0 % pour le cours et je recommanderai leur expulsion de l'UBC.

Professeur de mathématiques, UBC

Le directeur des affaires universitaires, Matthew Ramsey, dit que l'Université enquête sur des allégations de tricherie, mais qu’il est trop tôt pour donner de détails sur la façon dont les élèves auraient pu tricher ou comment ils avaient été démasqués.

Ces détails, j'en suis sûr, seront connus lors du processus d'enquête, dit-il.

Des outils de surveillance

Depuis que les cours sont virtuels, de nombreux établissements à travers le pays utilisent des extensions logicielles en ligne pour aider à détecter la tricherie.

Un outil de surveillance des tests utilisé à l'UBC, appelé Proctorio, surveille tout comportement suspect qui survient lorsqu'un étudiant passe un examen virtuel.

Les incidents d'inconduite scolaire sont très rares à l'Université, note toutefois M. Ramsey. Je n'ai pas vu d'allégations de cette nature depuis que je suis à l'UBC.

Il rappelle que, pour l'instant, il s'agit d'allégations non prouvées.

Plus de 1500 étudiants sont inscrits au cours Math 100 à l'UBC, répartis dans des classes d'environ 250 personnes.

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !