•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Il y a 30 ans nous quittait le comédien Gaétan Labrèche

Gaétan Labrèche, qui porte le képi, regarde par dessus son épaule.

Le comédien Gaétan Labrèche interprétant son personnage d'Aristide Cassoulet. « Le Major Plum Pouding », 2 octobre 1969

Photo : Radio-Canada / André Le Coz

Radio-Canada

Le 25 novembre 1990, le comédien Gaétan Labrèche était emporté par un cancer du foie. Il n’avait que 59 ans. Maître incontesté de la comédie, l’acteur aura fait rire les Québécois aux larmes durant de nombreuses années et aura aussi su les émouvoir. Retour en archives sur le parcours de Gaétan Labrèche.

Dès l’âge de neuf ans, Gaétan Labrèche joue dans Madeleine et Pierre, un feuilleton radiophonique populaire. Il est membre de la troupe des Compagnons de Saint-Laurent avant de se joindre au Théâtre du Nouveau Monde (TNM), où il débute en 1954 dans le Malade imaginaire de Molière. Il y jouera 20 pièces en 10 ans.

Le 13 avril 1971, le comédien donne une entrevue à Christiane Delisle pour l’émission Les 2D. Ses éclats de rire sont communicatifs. Impossible de ne pas rigoler en regardant cette entrevue pour le moins survoltée.

Un contenu vidéo est disponible pour cet article

Les 2D, 13 avril 1971

Gaétan Labrèche y résume la pièce de théâtre Le contrat de Francis Veber, présentée au théâtre du Rideau vert, dans laquelle il incarne un garçon d'hôtel. Il parle de son association avec le Rideau vert et revient sur les premières années de son métier d’acteur.

De 1969 à 1973, il interprétera un rôle mémorable pour une génération de téléspectateurs, celui d’Aristide Cassoulet dans l’émission jeunesse Le Major Plum Pouding. Dans cet extrait du 31 mai 1973, l’agent secret au service de l'Interbol cherche à se protéger de ses ennemis.

Un contenu vidéo est disponible pour cet article

Le Major Plum Pouding, 31 mai 1973

Gaétan Labrèche est également metteur en scène. Il enseigne la mise en scène à l’École de théâtre de Saint-Hyacinthe, puis à l’École nationale de théâtre. L’acteur donnera également des cours de théâtre privés chez lui sur la Rive-Sud de Montréal.

Le comédien est un véritable phénomène des théâtres d’été, où il remplit les salles. On l’a même parfois surnommé le roi des théâtres d’été, où il a œuvré durant près de 20 ans.

Sens du rythme, répartie aiguisée, mimiques hilarantes, le désopilant Gaétan Labrèche est tellement talentueux comme fantaisiste qu’il sera en quelque sorte victime de son succès.

Souvent, il a mentionné en entrevue qu’il aurait aimé être approché pour des rôles plus graves, plus sérieux.

Gaétan Labrèche fera partie de la distribution de plusieurs téléromans et émissions : La Pension Velder, La boîte à surprise, Ti-Jean Caribou, Rue des pignons, Le paradis terrestre, Y’a pas de problème, Scénario etc.

Il enregistrera également plusieurs télé-théâtres : Le rayon des jouets, Plainte contre inconnu, Est-il bon, est-il méchant?, Corbeaux, Le malade imaginaire, L’école des femmes, etc.

Un contenu vidéo est disponible pour cet article

Cyrano de Bergerac, 3 novembre 1985

Cet extrait de Cyrano de Bergerac diffusé le 3 novembre 1985 nous le montre dans son rôle du comte de Guiche, où il donne la réplique à la comédienne Louise Turcot qui interprète Roxanne.

Le 26 novembre 1990, l’émission radiophonique Radar rediffuse une entrevue de Gaétan Labrèche avec Winston McQuade enregistrée au printemps 1990 pour l’émission Les belles heures.

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Gaétan Labrèche sourit à la caméra.

Radar, 26 novembre 1990 (audio)

Photo : Radio-Canada / André Le Coz

Au moment de l’entrevue, il est de la distribution de la pièce La puce à l’oreille de Georges Feydeau, mise en scène par André Montmorency durant la saison 1989-1990 et présentée au Théâtre du Nouveau Monde. Il y interprète Carlos Homenidès de Histangua, client de Chandebise.

Après avoir parlé de la mécanique Feydeau et du plaisir qu’il retire à jouer cet auteur, Gaétan Labrèche évoque encore une fois son désir de jouer du drame.

Quelques mois avant sa mort, les 2 et 9 mars 1990, on le verra dans L’Amour avec un grand A diffusé à Télé-Québec. Janette Bertrand écrit deux épisodes pour Gaétan Labrèche et son fils Marc Labrèche.

Une histoire de réconciliation et de pardon où un père qui a abandonné son enfant le retrouve à l’âge adulte.

Un rôle dramatique qui marquera notre petit écran. Gaétan Labrèche recevra pour ce rôle le prix Gémeaux de la meilleure interprétation pour un premier rôle masculin.

Encore plus de nos archives

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.