•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Air Canada bonifie son offre de voyage vers Hawaï juste avant les Fêtes

Des avions d'Air Canada sont posés au sol.

Air Canada propose des vols sans escale entre Vancouver et Hawaii à partir du 17 décembre et entre Calgary et Maui à partir du 18 décembre.

Photo : La Presse canadienne / Nathan Denette

Alors qu’Ottawa recommande d’éviter tout voyage non essentiel à l’extérieur du pays durant la pandémie, Air Canada annonce la reprise de vols directs vers Hawaï à partir de Vancouver et de Calgary à compter du 17 décembre.

L’archipel, situé dans l'océan Pacifique, n’impose d’ailleurs pas de période de quarantaine aux visiteurs, si ces derniers montrent la preuve d’un résultat de dépistage négatif au SRAS-Co-2,effectué dans les 72 heures avant l’embarquement.

Cette mesure s’étendra aux voyageurs canadiens, se réjouit Air Canada dans un communiqué.

Aussi intéressante qu'elle puisse paraître, la proposition ne suscite pas d’intérêt marqué, soutient la porte-parole de l’agence de voyages Flight Center, Allison Wallace.

À leur retour au Canada, les voyageurs devront tout de même prévoir une mise en quarantaine obligatoire de 14 jours, selon les règles fédérales en vigueur, rappelle-t-elle.

Ottawa note que cette mesure s’inscrit dans une série de règlements d’urgence visant le secteur du transport aérien, mais le gouvernement du Canada n’empêche pas les compagnies aériennes de voler vers certains pays.

Les compagnies aériennes prennent plutôt ces décisions sur la base de leurs propres considérations commerciales et en tenant compte des situations propres à chacune des régions desservies , indique le ministère des Transports dans un courriel.

Déplacements non recommandés

Les vacances à l’étranger, j’ai un petit peu de misère avec ça, a lancé le premier ministre du Québec, François Legault, lors d’un point de presse mardi.

Ce n’est vraiment pas une bonne idée de passer ses vacances à l’étranger, a dit M. Legault. rappelant que, si des personnes reviennent au pays avec la COVID-19, elles risquent de propager le virus, d’occuper des lits d’hôpitaux et de faire travailler davantage le personnel du réseau de la santé, a précisé M. Legault.

Mme Wallace estime que la situation est critique et que les nouvelles restrictions annoncées la semaine dernière en Colombie-Britannique et ailleurs ont calmé les ardeurs.

Les gens sont désormais dans un mode attentiste. Ils préfèrent attendre de voir comment va évoluer la situation dit-elle.

Justin Trudeau a rencontré son homologue de la Colombie-Britannique, John Horgan, pour la première fois.

Justin Trudeau laisse le choix aux provinces de fermer ses frontières pour enrayer la propagation de la COVID-19.

Photo : La Presse canadienne / Sean Kilpatrick

Attendre le bon moment

La tendance pour les voyages à venir est principalement interprovinciale, observe Allison Wallace. De Vancouver vers Montréal et Toronto, plus précisément.

À la lumière des dernières mesures restrictives, on remarque un ralentissement des voyages et des réservations, note la spécialiste en voyages.

Les autorités sanitaires de la Colombie-Britannique recommandent au public de rester dans sa région et de reporter les voyages non essentiels ailleurs dans la province.

Le premier ministre de la Colombie-Britannique, John Horgan, demande par ailleurs au gouvernement fédéral de mettre en place une stratégie pancanadienne sur les déplacements.

Nous vivons une période étrange, reconnaît Mme Wallace. Les gens ressentent de la fatigue et ont hâte de pouvoir voyager.

Elle recommande à la population canadienne de prendre son mal en patience.

Les choses vont s’améliorer, il y a un vaccin qui arrive sous peu. Mais, pour l’instant, il faut prioriser la santé et la sécurité de tous ,conclut-elle.

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !