•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des groupes réclament des tests rapides dans les centres de soins de longue durée

Un homme rend visite à sa mère déclarée positive à la COVID-19 dans une résidence pour aînés.

La COVID-19 a frappé durement dans les centres de soins de longue durée partout au Canada.

Photo : Radio-Canada / Ben Nelms

La représentante des aînés de la Colombie-Britannique, Isobel Mackenzie, et l’Association des soignants de la province demandent que des tests de dépistage rapide soient utilisés dans les centres de soins de longue durée afin d'éviter une propagation de la COVID-19. La province doute toutefois de l'efficacité de cette mesure.

Les tests rapides de la COVID-19 sont actuellement utilisés par les artisans du cinéma et permettent d’obtenir des résultats en 15 minutes.

Isobel Mackenzie propose que ces tests soient également utilisés pour les résidents et les travailleurs de la santé, dans les centres de soins de longue durée, afin de détecter les personnes asymptomatiques.

Nous devons comprendre qu’actuellement la COVID-19 s’introduit dans les milieux de travail sans qu’on le veuille. Mais si une personne est contagieuse, le test le démontrera, assure Isobel Mackenzie.

La médecin hygiéniste en chef de la province, Bonnie Henry, croit cependant que ce test n’est pas aussi efficace que le test de dépistage couramment utilisé dans la province, qui nécessite un résultat en laboratoire.

Ce n’est pas une panacée, et cela ne résoudra pas tous nos problèmes, puisque le test a ses limites et qu’il faudrait tester tout le monde tous les jours, explique Bonnie Henry, ajoutant que la quantité de tests de dépistage rapide n’est, pour le moment, pas suffisante pour permettre un dépistage quotidien.

La Dre Henry soutient que le nombre de transmissions dans les centres de soins de longue durée est proportionnel au taux de transmission dans la communauté.

À mesure que la transmission augmente dans notre communauté, la probabilité qu'un travailleur de la santé contracte le virus augmente également.

Une citation de :Bonnie Henry, médecin hygiéniste en chef de la Colombie-Britannique

Même si le test de dépistage rapide est moins efficace, Isobel Mackenzie considère qu’il s’agit d’une couche de protection supplémentaire qui serait bénéfique pour s’assurer que les centres de soins sont plus sécuritaires, autant pour le personnel que pour les résidents et leurs familles.

Si on se dit que le test de dépistage est efficace à 70 %, cela veut dire qu’on détecte 70 % des cas, ce qui est mieux que 0 % dans la situation actuelle, soutient Mme Mackenzie.

Elle suggère d’utiliser ce type de test particulièrement dans les régions de la Colombie-Britannique qui sont les plus touchées par une hausse des cas de COVID-19, comme la région métropolitaine de Vancouver.

Un meilleur accès pour les familles

L’Association des soignants de la province a récemment publié une liste de recommandations pour aider les centres de soins à faire face à la deuxième vague de COVID-19. Son directeur général, Terry Lake, assure que les tests rapides rendraient les centres de soins plus sécuritaires pour tous, ce qui permettrait un meilleur accès aux familles qui souhaitent visiter leurs proches.

Il est essentiel que les membres de la famille puissent aider leurs proches qui se trouvent dans un centre de soins.

Une citation de :Terry Lake, directeur général de l'Association des soignants de la Colombie-Britannique

En date de lundi, 54 éclosions actives de COVID-19 ont été enregistrées dans des centres de soins de longue durée en Colombie-Britannique, selon la récente mise à jour des autorités provinciales.

Découvrez-vous comment fonctionnent les vaccins contre le SRAS-CoV-2.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !