•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Hommage aux travailleurs de la santé morts en contractant la COVID-19

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Des personnes tiennent des croix devant le parlement.

Depuis le début de la pandémie, 12 travailleurs de la santé ont perdu la vie en contractant la COVID-19 au travail.

Photo : Radio-Canada / Sylvain Roy Roussel

Des dizaines de travailleurs de la santé se sont rassemblés mardi devant l'Assemblée nationale, à Québec, pour rendre hommage à leurs collègues qui ont perdu la vie en contractant la COVID-19.

Depuis le début de la pandémie, 12 travailleurs de la santé ont perdu la vie en contractant la maladie alors qu'ils étaient au travail. La majorité de ceux-ci sont des préposés aux bénéficiaires et quelques infirmières.

Ça me choque qu'il y ait des préposés qui sont décédés parce qu'ils ont contracté la COVID-19. Personnellement, moi ça me stresse vraiment beaucoup de ramener ça chez nous, admet Audrey Anne Marcoux, préposée aux bénéficiaires à l'Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec (IUCPQ).

Le Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP) a organisé ce rassemblement pour leur rendre hommage et pour rappeler que le gouvernement est responsable de l'état de santé de ses travailleurs.

On demande au ministre Boulet de bien faire son travail et de protéger les travailleuses et travailleurs du réseau de la santé, lance Frédéric Brisson, président du Conseil provincial des affaires sociales (CPAS-SCFP).

Tu n'es pas sensé aller travailler un matin et d'attraper une maladie sur les lieux de ton travail, c'est la job de l'employeur de nous protéger.

Lauren Robinson, auxiliaire en soins à domicile

Le président du syndicat considère que le gouvernement n'a pas réussi à protéger les travailleurs de la santé, rappelant qu'au début de la première vague, ils n'ont pas tous eu accès à du matériel de protection adéquat.

Le premier ministre disait souvent que les équipements étaient abondants, mais quand tu arrivais sur le plancher, souvent les équipements étaient mis sous clé et étaient rationnés, souligne-t-il.

25 000 travailleurs infectés

Un homme installe une croix.

Des croix ont été installées pour rendre hommage à chaque travailleur de la santé qui a perdu la vie.

Photo : Radio-Canada / Hadi Hassin

Il demande une intervention de la part de Québec. On identifie le réseau de la santé comme étant un risque faible, pourtant 25 000 travailleurs ont été infectés par la COVID, et des accidents de travail il y en a plus dans le réseau de la santé que sur un chantier de construction, souligne-t-il.

Les manifestants ont d'ailleurs planté des croix sur le terrain du parlement, avant que les autorités leur demandent de les retirer. Pour plusieurs il s'agissait d'un moment touchant. C'est une cause qui me tient à coeur et on sait que beaucoup de travailleurs l'ont contracté alors je viens aussi pour appuyer la cause, fait savoir Mathieu Boudreau, préposé aux bénéficiaires et représentant syndical en santé et sécurité.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !