•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Elon Musk devient la deuxième personne la plus riche au monde

La fortune d'Elon Musk s'élève à 167 milliards de dollars canadiens.

Un homme pointe son index vers quelque chose.

Le fondateur de Tesla, Elon Musk, est maintenant le deuxième homme le plus riche au monde.

Photo : Getty Images / Frederic J. Brown

Agence France-Presse

Le tumultueux patron du constructeur de véhicules électriques Tesla, Elon Musk, est passé devant Bill Gates pour devenir le deuxième homme le plus riche du monde, selon le classement des milliardaires de l'agence Bloomberg.

La fortune de l'entrepreneur de 49 ans né en Afrique du Sud s'est étoffée de 7,24 milliards de dollars américains (9,45 milliards de dollars canadiens) sur la seule journée de lundi, grimpant son total à 128 milliards de dollars américains (167 milliards de dollars canadiens).

Le très médiatisé dirigeant, qui est également cofondateur de la société spatiale SpaceX, était déjà passé en quelques semaines devant Mark Zuckerberg, le dirigeant de Facebook, et Bernard Arnault, le patron du groupe de luxe LVMH.

Sur le podium des multimilliardaires, il n'est plus que derrière Jeff Bezos, le fondateur du géant du commerce en ligne Amazon, dont la fortune est estimée à 182 milliards de dollars américains (237,6 milliards de dollars canadiens).

L'homme est debout et sourit. Derrière lui se trouve un grand mur sur lequel on voit le logo d'Amazon.

Le fondateur d'Amazon, Jeff Bezos

Photo : The Associated Press / Ted S. Warren

Bill Gates complète le trio de tête avec une fortune évaluée à 127,7 milliards de dollars américains (166,6 milliards de dollars canadiens). Le cofondateur de Microsoft a vu sa fortune fondre parce qu'il en consacre une bonne partie à sa fondation, Bill et Melinda Gates.

Une pandémie lucrative

D'après Bloomberg, les plus riches ont vu leur fortune cumulée croître de 1300 milliards de dollars américains (1697 milliards de dollars canadiens) depuis janvier. Cette hausse de 23 % arrive alors que la pandémie de COVID-19 a provoqué le ralentissement de l'économie mondiale et entraîné des cortèges de licenciements en plus d’une vague de faillites d'entreprises aux États-Unis.

L'ascension fulgurante d’Elon Musk dans le classement des grosses fortunes est liée à l'envolée du titre de Tesla à Wall Street, qui a pris plus de 500 % depuis le début de l'année et vaut désormais 495 milliards de dollars américains (646,2 milliards de dollars canadiens). C’est ce qui a permis à Elon Musk, qui possède environ 18 % de la société, de gagner 100 milliards de dollars américains (130,5 milliards de dollars canadiens) sur la même période.

Le groupe est d'une part devenu rentable, parvenant à gagner de l'argent pendant cinq trimestres consécutifs.

Son action a par ailleurs été dopée ces dernières semaines notamment par l'élection de Joe Biden à la présidence des États-Unis, qui a promis de favoriser le développement des véhicules électriques dans le pays, et par l'annonce de la prochaine entrée du groupe dans le prestigieux indice S&P 500.

En faire partie permettra à l'action Tesla d'être systématiquement incluse dans de nombreux produits financiers qui suivent mécaniquement ses fluctuations, les ETF, ce qui devrait lui donner encore plus d'ampleur.

Tesla profite de façon générale de l'engouement de nombreux portefeuilles pour ce qu'ils considèrent être le futur de l'automobile.

Même si elles écoulent bien plus de véhicules, les entreprises qui fabriquent des voitures plus traditionnelles, telles General Motors et Ford, ne valent en bourse que 64 milliards de dollars américains (83,5 milliards de dollars canadiens) et 35 milliards de dollars américains (45,7 milliards de dollars canadiens) respectivement.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !