•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

95 amendes distribuées en une semaine pour non-respect des directives sanitaires

p1110750

Plus d'une cinquantaine d'individus ont été sanctionnés au Manitoba pour ne pas avoir respecté les directives sanitaires.

Photo : Radio-Canada / Rob Kruk

Zoé Le Gallic-Massie

La semaine dernière, le Manitoba a distribué 95 amendes à des entreprises et des personnes qui ne respectaient pas les directives sanitaires édictées par la province, a annoncé le premier ministre du Manitoba, Brian Pallister, mardi.

Cela représente une forte augmentation par rapport à la semaine précédente, ou le nombre d'amendes était seulement de 30 amendes, selon les dernières informations fournies par la province.

Dans le détail, ce sont neuf amendes de 5000 $ qui ont été distribuées à des entreprises et 55 contraventions d’un montant unitaire de 1296 $ chacune ont été données à des particuliers. Par ailleurs, trois amendes ont aussi été distribuées dans des Premières Nations de la province par le Service de police des Premières Nations du Manitoba. À cela s'ajoutent 79 avertissements émis partout au Manitoba.

Le montant total des amendes distribuées la semaine dernière atteint 126 082 $, contre 49 992 $ la semaine précédente.

La province est en code rouge depuis le 12 novembre. Depuis, 4700 personnes ont été déclarées positives à la COVID-19.

Malgré ces ordonnances, certains Manitobains, malheureusement, vont à l’encontre de ces règles, a dit Brian Pallister tout en rappelant pourquoi la province a ordonné plus de mesures sanitaires vendredi dernier. Elles comprennent, entre autres, l’interdiction pour les personnes de différents foyers de se rassembler dans un endroit clos, à quelques exceptions près, et l’interdiction de vendre des produits non essentiels.

Au moins un hôtel sanctionné

Au moins un bar d’hôtel est demeuré ouvert après avoir reçu une contravention, a dit Brian Pallister, expliquant que des clients jouaient au billard à l'hôtel Corona dans la municipalité rurale de Glenella, située au nord-est de Neepawa.

Allez, ne faites pas des choses comme ça. Les lois pour protéger les gens fonctionnent seulement si les gens y adhèrent, a déclaré Brian Pallister.

Bob Fuglsang est le propriétaire de l’hôtel Corona à Glenella. Ce dernier prévoit de contester son amende devant la justice. Le propriétaire assure que son bar était fermé au public, comme il l’a toujours été depuis le 12 novembre et l’entrée en vigueur des nouvelles restrictions. La seule partie de son commerce qui est restée ouverte est l'endroit où on peut venir acheter de la bière pour emporter.

C’est là, selon lui, que l’inspecteur était et qu’il a mal interprété ce qu’il se passait.

Il est venu et il a dit qu’il pouvait entendre des gens dans le bar qui jouaient au billard , affirme Bob Fuglsang. 

Mais selon ce dernier, les seules personnes présentes à l’intérieur étaient sa femme, sa fille, son beau-fils et leur fils ainsi que son frère et son beau-frère. 

Personne n’était en train de boire. Mon petit-fils jouait au ballon autour de la table de billard, assure-t-il. 

Selon lui, la famille détient une exploitation agricole ensemble et discutait de cette activité. 

Le premier ministre a été interrogé quant au fait de nommer les hôtels qui contreviennent aux ordonnances de la santé publique.

J’ai des sentiments partagés. Je ne suis pas en train de leur faire de la publicité. Mais je pense que toutes les entreprises ont besoin de comprendre notre détermination. Et si le fait de nommer les entreprises peut aider, je vais continuer de le faire, a affirmé le premier ministre.

Si vous contrevenez aux règlements, il y a de bonnes chances que votre nom soit mentionné à la télévision.

Une citation de :Brian Pallister, premier ministre du Manitoba

Des dizaines d’autres individus et commerces ont reçu des contraventions au cours des derniers jours. 

Une personne a reçu une amende en relation à une cérémonie religieuse qui s’est tenue dimanche à l’extérieur de Steinbach. D’autres contraventions pourraient être données à la suite de cet événement, selon un communiqué de la province.

En outre, 16 amendes ont été imposées en raison d’une manifestation à Steinbach. 

Par ailleurs, 28 personnes ont reçu une amende de 298 $ pour ne pas avoir porté de masque dans un endroit public. Cette amende est entrée en vigueur la semaine passée.

Depuis le mois d’avril, 388 avertissements et 307 amendes ont été donnés à des entreprises et des individus pour un total de 390 000 $.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !