•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« C’est une visite qui était malavisée » : la santé publique dénonce des fêtes à Rimouski

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
David Hener se filme dans une voiture pour annoncer sa venue à Rimouski.

Dans une vidéo publiée sur son compte Instagram, David Hener annonçait sa venue à Rimouski.

Photo : Compte Instagram de David Hener

Une invitation à la fête lancée sur Instagram par une personnalité liée à l'événementiel fait réagir la santé publique du Bas-Saint-Laurent, qui rappelle le respect des règles sanitaires.

On s’en va-tu tripper à Sherbrooke? Ils ne sont pas en zone rouge, ça serait malade d’y aller en fin de semaine, lance David Hener, personnalité québécoise des médias sociaux associée à la scène des partys underground, dans une vidéo publiée sur son compte Instagram.

Dans la même série de vidéos, M. Hener explique avoir dû changer ses plans en raison du passage de l’Estrie en zone rouge.

[François] Legault, il te reste cinq heures pour mettre Rimouski en zone rouge parce qu’on s’en vient, termine le promoteur d’événements dont l'entreprise est basée à Montréal et dont le compte Instagram est suivi par plus de 89 000 personnes.

Cette vidéo a fait sourciller le directeur régional de santé publique du Bas-Saint-Laurent, le Dr Sylvain Leduc.

Ça véhicule un message de désobéissance civile, et ça, on n’a absolument pas besoin de ça dans la région, lance le Dr Leduc. C’est une visite qui était malavisée.

De nombreux cas de COVID-19 sont par ailleurs récemment liés à des fêtes privées et à des rassemblements dans des bars de Rimouski.

Depuis mercredi dernier, 105 cas ont été recensés dans le Bas-Saint-Laurent, dont 52 dans la MRC de Rimouski-Neigette.

Le directeur régional de santé publique évite cependant de rattacher directement ces éclosions à la venue d’une personne provenant potentiellement de l’extérieur du Bas-Saint-Laurent.

Ce qu’on peut observer hors de tout doute, c’est que la fin de semaine du 12, 13 et 14 novembre, avec ces fêtes [...] ça a fourni une occasion spectaculaire au coronavirus de se multiplier, explique le Dr Leduc.

De la provocation, selon La Ptite Grenouille

Le copropriétaire du bar La Ptite Grenouille de Rimouski, Steven Guimond Corriveau, confirme par ailleurs que David Hener a visité son établissement le 13 novembre dernier.

Récemment touché par une éclosion, le bar a dû temporairement fermer ses portes de manière préventive.

Dans le message publié sur Facebook en faisant l’annonce, l’administration de La Ptite Grenouille se dissociait du passage du promoteur à Rimouski.

Nous pouvons garantir hors de tout doute que sa visite [était] à titre personnel et en aucun cas un événement organisé par nous, est-il indiqué dans la publication. Les fêtes qui ont précédé et suivi sa sortie dans le night life Rimouskois ne sont en aucun cas sanctionnées par notre administration.

J’aurais aimé voir la vidéo [annonçant son arrivée à Rimouski] avant, laisse tomber Steven Guimond Corriveau. À voir la vidéo, ça semble clairement être de la provocation.

Steven Guimond Corriveau en entrevue devant le bar La Ptite Grenouille de Rimouski.

Steven Guimond Corriveau est copropriétaire du bar La Ptite Grenouille de Rimouski.

Photo : Radio-Canada

Ce n’est pas François Legault qu’il met au défi, ce sont nos efforts depuis plusieurs mois dans la région qu'il met au défi.

Steven Guimond Corriveau, copropriétaire du bar La Ptite Grenouille de Rimouski

David Hener n’a pas répondu à nos demandes d’entrevue. Dans une récente vidéo publiée sur son compte Instagram, il se défend toutefois d’être à l’origine d’éclosions de COVID-19 à Rimouski.

Je reçois plusieurs messages depuis deux jours de gens qui seraient inquiets pour ma santé, qui auraient peur que j’aie la COVID-19 ou que j’aie propagé la COVID-19, indique-t-il avant de préciser avoir obtenu un résultat négatif à un test de dépistage. S’il vous plaît, arrêtez de croire tout ce que vous voyez dans les médias et rassurez-vous tout va bien et je n’ai pas propagé la COVID-19 nulle part.

Avec la collaboration d’Isabelle Damphousse

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.