•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Deux rassemblements familiaux à Noël, dit Legault

François Legault marche dans le couloir menant à la salle de conférence.

Le gouvernement Legault demande aux Québécois de se limiter à seulement deux rassemblements familiaux lors de la période des Fêtes.

Photo : La Presse canadienne / Jacques Boissinot

Radio-Canada

Le premier ministre François Legault invite les Québécois à s’en tenir à seulement deux réunions familiales lors de la période de quatre jours où les fêtes de moins de dix personnes seront permises.

Rappelons que Québec a annoncé le 19 novembre dernier que des rassemblements en famille ou entre amis d'un maximum de 10 personnes seront autorisés du 24 au 27 décembre prochain pour permettre aux Québécois de se voir un peu pendant les Fêtes.

Le premier ministre Legault, qui n'avait alors pas précisé combien de fêtes pouvaient faire les Québécois pendant ces quatre jours, a expliqué aujourd'hui qu'il est recommandé aux Québécois de se limiter à un maximum de deux rassemblements.

La santé publique nous a dit : "Il y a quatre jours de disponibles, mais on veut qu’il n’y en ait que deux qui soient utilisés". Donc, deux soirées sur les quatre.

Une citation de :François Legault, premier ministre du Québec

Quarantaine avant et après

François Legault a aussi insisté sur les termes du contrat moral proposé jeudi dernier aux Québécois, à savoir que toutes les personnes qui prendront part à ces rassemblements familiaux devront observer une période de quarantaine d'une semaine avant la réunion familiale et une autre semaine après. L'objectif est d'éviter de faire exploser les taux de contagion au retour des Fêtes.

C’est un contrat qui a deux parties. D’un côté, on dit aux Québécois : "Si les choses ne se détériorent pas, vous allez pouvoir voir vos familles, maximum 10, le 24, 25, 26 ou 27. Mais en échange, et c’est important, il faudra qu’il y ait une semaine de quarantaine avant et après.''

Dans la mesure où des gens ne pourraient pas respecter ces deux périodes de quarantaine, François Legault a ajouté qu'il vaudrait mieux, dans l'intérêt de tous, que ces personnes s'abstiennent de prendre part à des rassemblements à Noël.

En ce qui a trait au respect des consignes sanitaires pendant les Fêtes, des discussions sont en cours avec les corps policiers pour assurer une surveillance accrue pendant le long congé. Une attention particulière sera prêtée à d'éventuels rassemblements illégaux à l'occasion du jour de l'An, tant dans les lieux publics que dans les maisons privées.

Contagion dans les résidences pour personnes âgées

Malgré la relative stabilité observée depuis plusieurs semaines dans les CHSLD et les ressources intermédiaires de la province, la santé publique s'inquiète de l'augmentation rapide des cas d'infection dans les Résidences privées pour aînés (RPA), où les gens peuvent sortir ou recevoir des visiteurs.

On a vraiment un problème dans les RPA.

Une citation de :François Legault, premier ministre du Québec

Expliquant que la progression du virus dans les RPA est à l'origine des taux de contagion élevés dans plusieurs régions, le premier ministre a lancé un appel spécial aux personnes qui y vivent pour donner un coup de barre avant les Fêtes. Il leur a rappelé notamment les règles d'usage sur le port du masque et la distanciation lors de leurs sorties autant que lorsqu'ils reçoivent des gens chez eux.

Plus de 1000 personnes sont actuellement atteintes de la COVID-19 dans les RPA du Québec, dont 167 de plus au cours des dernières 24 heures. La situation est considérée comme critique dans une quinzaine de résidences.

45 décès et 1124 nouveaux cas

Le nouveau bilan de la santé publique du Québec fait état de 1124 nouveaux cas d'infection au cours des dernières 24 heures, ce qui porte à 134 330 le nombre total de cas de COVID-19 depuis le début de la pandémie.

On dénombre aussi 45 décès, dont 9 sont survenus dans les dernières 24 heures, 34 sont ont été enregistrés entre le 17 et le 22 novembre et 2 sont survenus avant le 17 novembre.

Le bilan total des pertes de vie dues au coronavirus dans la province s'établit maintenant à 6887.

Le nombre d'hospitalisations a quant à lui augmenté de 21 par rapport à la veille, pour un total de 655. De ce nombre, 96 personnes sont traitées aux soins intensifs, soit 2 de moins que la veille.

En ce qui a trait au dépistage de la maladie, 20 400 tests ont été effectués au Québec en date du 22 novembre.

Cela porte à 3 726 800 le nombre total des prélèvements effectués dans la province depuis le début de la pandémie, en février dernier.

Parmi les régions les plus affectées par la pandémie, celle du Saguenay–Lac-Saint-Jean arrive toujours en tête de liste avec un taux de 397 cas actifs par tranche de 100 000 habitants, suivie de Lanaudière qui affiche un taux de 228 cas actifs pour 100 000 habitants.

La situation est également difficile dans les régions d'Asbestos et du Granite, en Estrie, à Matane, dans le Bas-Saint-Laurent, sur la Côte-de-Gaspé, en Gaspésie, ainsi qu'à Sorel, en Montérégie.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !