•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : la N.-É veut tester clients et employés des bars et restaurants d'Halifax

Un chef prépare une assiette dans une cuisine de restaurant.

Plusieurs restaurants de la région d'Halifax ont choisi de fermer leurs portes en raison de l'augmentation du nombre de cas de COVID-19.

Photo :  CBC

Radio-Canada

La Nouvelle-Écosse exhorte les employés et les clients des bars et des restaurants de la Municipalité régionale d'Halifax (MRH) à subir un test de dépistage de la COVID-19, même s'ils sont asymptomatiques.

Notre dossier : La COVID-19 en Atlantique

Cette consigne s'applique à ceux qui ont fréquenté des bars ou des restaurants après 22 h au cours des deux dernières semaines.

La majorité de nos plus récents cas de COVID-19 ont été dépistés chez des jeunes qui fréquentent les bars et les restaurants tard le soir, souligne le Dr Robert Strang, médecin hygiéniste en chef, dans un communiqué publié mardi avant-midi.

Cette initiative de dépistage nous aidera à dépister les nouveaux cas plus rapidement et à mettre en isolement les personnes qui obtiennent un résultat positif afin de stopper la propagation du virus.

Les personnes visées doivent consulter le site d'auto-évaluation de la province (Nouvelle fenêtre) pour prendre rendez-vous.

Les gens qui subissent le test de dépistage dans le cadre de ce processus n'ont pas à s'isoler pendant qu'ils attendent le résultat du test s'ils ne présentent aucun symptôme. Ces tests seront offerts jusqu'au lundi 30 novembre.

Fermeture demandée des salles à manger à Halifax

L’Association des restaurants de la Nouvelle-Écosse demande à la province d’intervenir pour arrêter le service aux tables dans les restaurants et bars à Halifax pour deux semaines en raison de l'augmentation du nombre de cas de COVID-19 dans la région métropolitaine.

Le directeur général Gordon Stewart indique que le conseil d’administration s’est rencontré d'urgence lundi soir pour tracer les lignes de cette recommandation, qui a été soumise à la santé publique et à ses membres.

Il ajoute qu’il laissera aux autorités le soin de décider quelles zones géographiques pourraient être touchées, mais qu’avec l’augmentation du nombre de cas dans la grande région d’Halifax, il s’attend à ce que les restrictions s’y concentrent.

Pas une question d'économie

La province n’a toujours pas déterminé si elle appuiera ces recommandations, mais le premier ministre Stephen McNeil et le médecin-hygiéniste en chef Robert Strang participent à une conférence de presse mardi à 15 h (HNE).

Cette demande de l’Association des restaurants de la Nouvelle-Écosse ne concerne que les salles à manger des restaurants. Les établissements qui offrent un service à emporter ou les restaurants des hôtels qui servent leurs clients pourraient rester ouverts.

Ce n’est pas une question d’économie en ce moment, déclare M. Stewart à l’émission Information Morning de CBC. C’est à propos de la santé et des perspectives à long terme pour nos communautés.

La fermeture proposée serait temporaire, d'une durée minimale de 14 jours, estime M. Stewart.

Depuis quelques jours, plusieurs avis d’exposition ont été publiés par la province, et des restaurants d’Halifax ont choisi volontairement de fermer leurs portes.

Brendan Doherty debout dans une salle à dîner vide.

Le copropriétaire du restaurant Old Triangle Irish alehouse Brendan Doherty croit qu'une fermeture de son restaurant pourrait aider les entreprises du secteur de la restauration en limitant les dégâts des récentes éclosions à Halifax.

Photo : La Presse canadienne / Andrew Vaughan

C'est le cas du restaurant Old Triangle Irish alehouse, qui a fermé ses portes lundi, quelques heures avant de recevoir un avis de la santé publique selon lequel il y aurait possible eu exposition au virus dans les jours précédents.

Je pense que c'est la bonne décision maintenant. Nous sommes à un tournant et c'est logique de prendre deux semaines pour retourner au point où nous étions.

Brendan Doherte, copropriétaire du restaurant Old Triangle Irish alehouse

Il pense qu'une fermeture permettrait aux propriétaires de restaurants d'avoir accès au programme d'aide d'urgence pour le loyer commercial du gouvernement fédéral.

Avec les informations de l'émission Information Morning et de Taryn Grant de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !