•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'Université d'Ottawa forme un comité d'action contre le racisme

Affiche sur laquelle il est écrit "uOttawa".

Le recteur de l'Université d'Ottawa promet un changement avec la formation d'un nouveau comité sur le racisme. (Archives)

Photo : Radio-Canada / Marc-André Hamelin

Radio-Canada

Le recteur de l'Université d'Ottawa promet un changement avec la formation d'un nouveau comité en réponse à un affrontement public entre certains professeurs et des étudiants au sujet de la liberté d'enseignement et de l'utilisation du « mot en n » en classe.

En octobre, des étudiants ont signé des lettres critiquant certains membres du corps professoral qui sont venus à la défense du professeur à temps partiel Verushka Lieutenant-Duval de l'Université d'Ottawa, qui a utilisé le mot en n en classe. Elle s'est excusée plus tard.

Les professeurs ont reconnu l'importance de s’attaquer au racisme systémique, mais ont déclaré que l'école devait également protéger la liberté d’enseignement. Certains étudiants ont qualifié leur lettre d'épouvantable et ont déclaré que l'utilisation du mot en n nuit directement aux Noirs.

Dans une déclaration au Sénat de l'Université d'Ottawa lundi, le recteur de l’établissement, Jacques Frémont, a indiqué que le débat avait créé de profondes divisions internes qui ont tendu les relations et, dans certains cas, des amitiés, non seulement entre les professeurs, mais aussi parmi notre personnel de soutien.

Jacques Frémont s'adresse aux médias debout, devant un micro.

Le recteur de l’établissement, Jacques Frémont, a déclaré que le débat avait créé de profondes divisions internes.

Photo : Radio-Canada / Jean Delisle

Cela ne peut être ignoré et nous devons prendre des mesures pour guérir notre communauté.

Jacques Frémont, recteur de l'Université d'Ottawa

Dans ce contexte, M. Frémont promet de démanteler son comité consultatif sur l'antiracisme et l'inclusion, pour le remplacer par un comité d'action sur l'antiracisme et l'inclusion qui fera un travail d'une importance critique.

Le nouveau comité sera composé d'étudiants, de professeurs et de personnes issus des communautés noires, autochtones ou de différents groupes ethniques (BIPOC), en quête d'équité et de diversité, indique le communiqué.

Deux membres seront nommés au sein du conseil d'administration de l'Université.

Le comité aura une gamme de rôles, y compris l'examen et l'évaluation des programmes et des pratiques scolaires pour comprendre comment ils contribuent au racisme systémique, a déclaré le recteur Jacques Frémont.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !