•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les chambres de commerce proposent l'ouverture des restaurants à Noël

Une pancarte sur laquelle est écrit fermé accrochée à la vitre d'un restaurant.

Le mince espoir auquel se raccrochaient les propriétaires de restaurants de rouvrir leurs portes le 23 novembre a été anéanti par François Legault, qui ne prévoit pas assouplir les restrictions de sitôt.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Les chambres de commerce du Saguenay-Lac-Saint-Jean implorent le gouvernement de François Legault d’aider les restaurateurs à traverser la crise en leur permettant une reprise rapide de leurs activités.

À l’instar du contrat moral que le premier ministre souhaite conclure avec les Québécois pour leur permettre de fêter Noël avec leurs proches, le regroupement propose une série de mesures, dont la possibilité, pour les propriétaires de restaurants, d’accueillir un nombre restreint de clients dans leurs salles à manger entre le 24 et le 27 décembre.

L’initiative est pilotée par la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ), dont font partie celles de Saguenay-Le-Fjord et de Saint-Félicien.

Nous comprenons que les chiffres actuels des cas de COVID-19 ne permettent pas un retour à la normale complet, surtout au Saguenay – Lac-Saint-Jean, mais les entreprises en restauration ont investi des sommes importantes pour l’aménagement de leurs espaces selon les meilleures normes sanitaires. Les rassemblements en nombre limité dans ces établissements auraient pu se faire sans compromettre la santé publique , a déclaré le président-directeur général de la FCCQ, Charles Milliard.

Dans le même communiqué, diffusé lundi, Carl Laberge et Claude Brodeur, qui président les chambres de commerce régionales, pointent que certains restaurateurs ne survivront pas à la pandémie. La semaine dernière, le gouvernement du Québec a annoncé que la fermeture de ces établissements en zone rouge se prolongerait jusqu’au 11 janvier.

Les entreprises en restauration ont investi des sommes conséquentes pour se conformer aux mesures sanitaires. Cette annonce signe un nouveau coup dur pour l’industrie, et nous craignons des dégâts trop importants. En effet, de nombreuses entreprises du Saguenay – Lac-Saint-Jean risquent de ne jamais se relever face à ces longs mois de fermetures successives , a fait valoir Claude Brodeur.

Cri du coeur

Les regroupements de gens d’affaires lancent un cri du cœur et pensent que le gouvernement devrait préparer le terrain à la réouverture des restaurants.

 La région compte près de 350 restaurants, ce qui représente environ 6200 emplois. Il s’agit donc d’un secteur non négligeable de notre économie et nous croyons qu’il est primordial que le gouvernement mette en place rapidement des mesures afin d’aider les restaurateurs à passer à travers cette période difficile.

Carl Laberge, président, Chambre de commerce et d'industrie Saguenay-Le-Fjord

Dans leur long communiqué de presse, outre l’ouverture des restaurants pendant la période des Fêtes, les chambres de commerce du Québec proposent une série de mesures, dont des réouvertures avec places limitées, dans le respect des consignes de santé publique.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !