•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Analyse

Budget 2021 : le projet de tramway au coeur de la relance économique

Régis Labeaume en conférence de presse.

Le maire Régis Labeaume a déposé un budget 2021 équilibré et un gel de taxes malgré la pandémie à Québec.

Photo : Radio-Canada

Le réseau structurant vole la vedette du budget des grands projets. Le maire accentue la pression auprès du gouvernement Legault qui tarde à lancer le projet.

Le 14e budget du maire Labeaume est probablement celui qui a été élaboré le plus dans l'incertitude. La pandémie n'a pas fini d'affecter les finances de la Ville.

L'exercice financier est équilibré grâce à l'aide gouvernementale. Les revenus restent précaires et les dépenses, sous l'inflation.

Selon la Ville, la pandémie a coûté près de 60 millions de dollars jusqu'à maintenant en mesures sanitaires et en aide aux citoyens et aux commerçants. Le Service des Finances doit piger dans le fonds de prévoyance pour boucler les budgets de 2020 et de 2021.

Régis Labeaume s'inquiète des effets de la COVID-19 sur l'économie américaine qui pourrait gruger encore plus l'espoir d'une relance ici.

Le portrait n'a rien de réjouissant.

Dans les circonstances, la Ville a décidé d'augmenter ses investissements pour contribuer encore plus à la relance économique.

Régis Labeaume, maire de Québec

Le réseau structurant est évidemment la colonne vertébrale de cette relance. Il accapare près de la moitié de six milliards de dollars d'investissements prévus pour les cinq prochaines années.

C'est sans compter les investissements privés pour des projets immobiliers le long du tracé qui n'attendent plus que le feu vert du conseil des ministres pour être lancé, a rappelé le maire de Québec.

L'idée n'est pas nouvelle, mais un contexte de budget, c'est une façon habile d'interpeller une fois de plus le gouvernement Legault.

Maison en ordre

Le maire Labeaume affirme que sur le plan financier, la Ville vient de franchir une étape symbolique. Tous les objectifs du cadre financier sont atteints.

La Ville figure parmi les grandes villes du Québec les moins endettées, ce qui n'était pas le cas il y a dix ans.

La dette n'augmente pas malgré les investissements majeurs.

Régis Labeaume se réjouit de ne pas laisser un héritage malsain aux générations à venir en ayant misé sur le maintien des infrastructures actuelles.

Cette ville-là n'a jamais été en si bonne santé financière a-t-il déclaré fièrement.

N'allez pas voir là un aveu de sa part qu'il est temps de passer le flambeau. Non, ce n'est pas un testament si c'est ça la question, a-t-il précisé.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !